Nouvelle mise en examen de Nicolas SARKOZY : qu’en pense Jean-Pierre SCHOSTECK ?

Soutenu à fond par le maire de Châtillon, Jean-Pierre Schosteck, lors de la campagne des Présidentielles de 2012, Nicolas Sarkozy vient une nouvelle fois d ‘être mis en examen. Après les affaires du soupçon de financement de sa campagne 2007 par la Lybie, des sondages de l’Elysée avec son ami Patrice Buisson, du trafic d’influence envisagé en faveur du magistrat Gilbert Azibert pour l’obtention d’un poste à Monaco, de l’affaire Bettencourt, de l’arbitrage Tapie, cette fois c’est  dans l’affaire Bygmalion, pour des factures litigieuses réglées par l’UMP pour des montants colossaux. Ces dépassements de frais de campagne témoignent pour le moins de la légèreté avec laquelle ce parti a géré son argent qui, au passage, est aussi celui de ses adhérents.

Jean-Pierre Schosteck n’a généralement pas de mots trop durs quand il critique la politique du gouvernement : « grotesque, désastreux, pitoyable, sinistre, irréaliste, illisible…», etc. Toutes ces expressions ont été  glanées au fil de ses tribunes publiées sur son site internet…

Aujourd’hui, on a envie de lui poser une question : comment trouve-t-il la gestion de son mentor ? Grotesque ? Désastreuse ? Pitoyable ? Sinistre ? Irréaliste ? Illisible ? On brûle de savoir.

Laisser un commentaire