Archive pour novembre 2015

Nous reprenons la campagne électorale – lettre Claude Bartolone aux franciliens

samedi 28 novembre 2015

Après ces deux semaines éprouvantes, après l’hommage nationale rendu hier aux victimes, nous reprenons la campagne électorale. Car c’est l’honneur de la France, c’est l’honneur de notre démocratie, d’être debout et d’encourager tous les citoyens à aller voter pour les élections régionales.

Nous publions ici la belle lettre de Claude Bartolone, émouvante et digne,  que nous distribuons dans toutes les boites aux lettres.

A lire également sur

http://www.uneiledefrancehumaine.fr/uploads/2015/11/lettre-aux-franciliens.pdf

 

« Madame, Monsieur,

Vendredi 13 novembre, l’Île-de-France a été frappée au cœur, et la guerre déclarée à notre pays.

En s’attaquant sauvagement à des femmes, des hommes, à des jeunes, dans des lieux de culture, de sport et de fête, ce que les terroristes ont voulu faire, c’est tuer notre art de vivre.

Ce qu’ils ne supportent pas, c’est notre capacité à faire société commune, avec nos différences, nos origines et nos couleurs, dans le cadre des valeurs de la République.

Les images du 13 novembre resteront à tout jamais gravées dans notre mémoire collective. Au 21e siècle, on n’a pas le droit de mourir simplement parce que l’on a décidé de faire la fête, de rire, de vivre.

En portant ces coups, les terroristes ont voulu semer la peur, la division et le choc des civilisations. Tout ce qu’ils récolteront de la République, c’est l’union ici et la guerre là-bas.

Les dimanches 6 et 13 décembre, vous serez appelés aux urnes pour dire quelle région vous souhaitez en termes de transports, de lycées, d’apprentissage, de culture, de développement économique, d’ambition écologique…

Cela peut paraître terriblement décalé à un moment où nous pleurons nos morts.

Alors, servons-nous de ces élections pour adresser un message.

Le message que lorsque les barbares veulent tuer notre démocratie, les Franciliens la font vivre et grandir en exerçant le premier de leurs droits, celui de voter.

Le message que chaque larme, chaque goutte de sang, viendront renforcer notre résistance à l’obscurantisme et notre détermination à assurer notre sécurité, défendre notre pays et promouvoir nos valeurs républicaines.

Les dimanches 6 et 13 décembre, votez. Votez et choisissez entre des projets de société. Votez et faites de votre bulletin un bouclier contre la terreur et un glaive pour la Liberté.

Tout au long de la campagne électorale, je vous ai présenté mes nombreuses propositions pour une Île-de-France humaine. J’ai pris des engagements, je les tiendrai. J’ai l’expérience, le sens des responsabilités et la force de caractère pour vous représenter dignement et présider une région forte de ses 12 millions d’habitants.

Mais au-delà de tout, je veux que ma candidature incarne notre volonté de vivre ensemble en sécurité et d’élever les générations qui viennent dans le cadre de nos valeurs républicaines.

Les dimanches 6 et 13 décembre, votez.
Votez et revendiquez notre désir d’humanité.

Vive la République, Vive la France, Vive l’Île-de-France.

Claude Bartolone
Candidat à la présidence de la Région Île-de-France »

Au lendemain des attentats, émotion, tristesse infinie et solidarité

samedi 14 novembre 2015

Le parti socialiste de Châtillon, au lendemain des attentats qui ont ensanglanté Paris fait part de son émotion, de sa tristesse infinie et de solidarité envers toutes les victimes et leurs familles.

La France est en guerre contre le terrorisme et contre Daech. La France est attaquée justement pour tout ce qu’elle représente, pour les valeurs qu’elle symbolise, pour toutes ces valeurs que nous aimons tant et qui forgent notre pays.

Le président de la République a pris les bonnes mesures dès hier soir pour garantir la sécurité des Français. Nous remercions toutes les forces de l’ordre qui sont intervenues, tous les personnels soignants qui se relaient sans relâche et tous les parisiens et franciliens qui ont manifesté leur solidarité.

Nous avons annulé ce week-end toutes les manifestations prévues dans le cadre de la campagne électorale et appelons à l’unité nationale et la solidarité nationales.

Tous unis, nous sommes forts et nous ne nous laisserons pas abattre.

Jean-Pierre SCHOSTECK : « La sinistre farce continue »… Oui, mais laquelle ?

lundi 9 novembre 2015

Dans son style inénarrable, tout en nuance, le maire de Châtillon, Jean-Pierre SCHOSTECK, écrit sur son blog que le gouvernement « continue de massacrer, le mot n’est pas trop fort, les collectivités locales »…

Venant de la part d’un maire qui a « massacré » les finances de la ville , à sa place, on ferait profil bas et on raserait les murs.

Quelques exemples de sa propre incompétence et de son clientélisme :

– ses emprunts toxiques dont on ne répètera jamais assez qu’ils ont endetté la ville pour des années en faisant porter la charge de la dette sur nos enfants et petits enfants.

– sa gestion du  » country club ». Il a ainsi loué pendant des années à  » prix d’amis » cet équipement public à une société privée, faisant perdre plusieurs centaines de milliers d’euros à la ville et ça n’est toujours pas fini malgré un essai tardif de redressement.

– sa gestion  » familiale » des emplois municipaux. Tout le monde connait cette famille dont la femme, le beau frère, avec comme cerise sur le gâteau la nièce en tant que stagiaire,  ont été embauchés par le ville.

– l’octroi pour 40 ans dans des conditions généreuses d’une concession de service public à la même entreprise qui gère le parking public Maison Blanche, les 2 marchés de la ville, tout cela dans l’esprit d’une rente…

Il écrit que la baisse de la dotation de l’Etat à la ville de Châtillon coûterait 3 millions d’euros. Mais, c’est encore beaucoup moins que ce que vont coûter ses emprunts toxiques.

En conclusion, il traite les élus socialistes « d‘incompétents » (sic). Mais, une fois n’est pas coutume, c’est celui qui dit qui y est… En tous cas, les élus socialistes de Châtillon n’ont encore jamais été condamnés comme lui à de la prison avec sursis et à une forte amende pour prise illégale d’intérêts pour avoir passé un marché sans appel d’offres à son beau-frère. « Je ne savais pas que j’avais pas le droit », a-t-il dit à son procès. Ah bon ? Et il veut donner aux élus socialistes des leçons de compétence ? On ne sait pas si elle est « sinistre », mais la farce Schosteck dure depuis trop longtemps : 32 ans…à la tête de la mairie de Châtillon, c’est une overdose.

Châtillon avec Nadège Azzaz et Claude Bartolone

dimanche 8 novembre 2015

Vous pouvez télécharger ici notre nouveau tract, qui détaille les conséquences concrètes des élections régionales pour Châtillon.

Tract_Chatillon

rectotract

versotract

Nadège Azzaz, une Châtillonnaise à l’honneur

lundi 2 novembre 2015

nadegeNous, socialistes Châtillonnais, sommes très fiers que la tête de liste pour les Hauts de Seine soit Nadège Azzaz, Châtillonnaise et conseillère municipale de notre ville.

Nous reproduisons ici le texte qu’elle a écrit pour les Châtillonnaises et les Châtillonnais.

« Chère Châtilonnaise, cher Châtillonnais,

Châtilonnaise depuis ma naissance, je suis fière d’être la tête de liste des Hauts de Seine pour les élections régionales pour le Parti Socialiste et ses partenaires.

Je connais bien notre ville :

Née en 1981, j’ai grandi à Chatillon où j’ai suivi toute ma scolarité  (maternelle du Parc, école Gambetta, collège Paul Eluard, lycée Jacques Monod),  puis des études supérieures de droit à la Faculté Jean Monnet à Sceaux.

Pour financer mes études, j’ai travaillé à Châtillon comme animatrice dans les centres de loisirs de la ville, en maisons de quartiers (Le Chat, Le club 6/12), à l’Espace femme et à la Médiathèque. Aussi, je connais bien les jeunes Châtillonnais et beaucoup me connaissent !

Profondément motivée par l’intérêt général, j’ai obtenu en 2005 un DEA de droit public fondamental.

Après avoir dirigé les services de l’Administration Générale de la Mairie de Clamart pendant 4 ans, je suis actuellement Ingénieure d’Etudes de l’Institut National de Recherche Agronomique et exerce les fonctions de Responsable Adjointe du Département RH.

Depuis 2008, j’ai mené toutes les campagnes aux côtés de Martine Gouriet et je suis aujourd’hui Conseillère Municipale de Châtillon.

Fervente féministe, après avoir été Secrétaire Fédérale à l’Egalite et aux droits des femmes au sein de la Fédération Socialiste des Hauts-de-Seine, j’ai été élue à 34 ans première femme Présidente du Conseil fédéral, à l’assemblée départementale.

Depuis toujours, je milite pour une pratique saine et moderne de la politique, portant  haut et fort les valeurs de la République. Je suis fière d’être dans l’équipe de Claude Bartolone, au parcours républicain exemplaire.

Elue non professionnelle et maman d’une petite fille, je connais bien les préoccupations de mes concitoyens puisque je les vis, moi-même, chaque jour. Aussi, je saurai les relayer au sein du Conseil Régional en vous concertant et en vous rendant compte de mon mandat.

Car être élue, c’est pour moi  avant tout,  mettre en œuvre des politiques publiques justes, solidaires et innovantes dans le sens de l’intérêt général et pour répondre aux besoins des citoyens.

Avec Claude Bartolone, nous ne vous promettons pas le grand soir mais chaque jour, de beaux petits matins.

Ma connaissance du territoire et ma proximité avec vous me permettent de bien vous comprendre et c’est pourquoi j’ai l’honneur de briguer votre suffrage.

Comme Conseillère Régionale, je veillerai au développement de Châtillon dans le cadre du grand projet de Claude Bartolone : «  Une Ile de France humaine  pour transformer nos petits soupirs quotidiens en grands sourires en commun ».

Le 6 décembre, votez pour la liste du Parti Socialiste et de ses partenaires, celle de Claude Bartolone que j’ai l’honneur de conduire dans les Hauts- de-Seine !