Archive pour juin 2014

Prochain Conseil municipal à Châtillon le mercredi 25 juin à 19h30

dimanche 22 juin 2014

La prochaine séance du Conseil municipal aura lieu le mercredi 25 juin à 19h30, salle dans la Folie Desmares, rue de la Gare, en haut du Parc des Sarments. La séance est ouverte au public.

Principal sujet au menu, la réforme des rythmes scolaires, et notamment le projet éducatif territorial (PEDT) de Châtillon, débat et vote.

Autres sujets qui méritent l’attention : la fixation de l’objectif de construction de logements sociaux à Châtillon pour la période 2014-2016, l’actualisation des tarifs d’inscription pour les accueils de loisirs le mercredi après-midi, le lancement de la procédure de modification du Plan Local d’Urbanisme (PLU) de Châtillon, et un projet de modification du PLU  pour le quartier Paroseaux-Brossolette.

Nouvelle école rue Gay-Lussac : que de temps de perdu !

dimanche 8 juin 2014

Voilà plusieurs années que l’opposition proposait de créer une nouvelle école dans ce quartier au vu de l’arrivée massive dans le secteur de nouveaux habitants, notamment de jeunes CSP et CSP+ avec enfants en bas âge. Le maire est toujours resté sourd aux alertes de l’opposition et même a dénié ouvertement en Conseil Municipal et dans Châtillon Informations l’intérêt de cette proposition, préférant laisser les terrains libres aux projets immobiliers des promoteurs. Jusqu’au jour où la situation de l’école Marcel Doret est devenue carrément impossible. Alors, en toute hâte, et lors du dernier conseil municipal placé juste avant les élections municipales, le Maire a tenté de faire passer à toute vitesse un projet mal ficelé de création d’une nouvelle école.

Le fait que le dossier d’analyse environnementale ait été soustrait du dossier de présentation au Conseil municipal, ce que l’opposition a du découvrir par ses propres moyens, a mis la puce à l’oreille de celle-ci. Une fois le dossier en question récupéré, l’opposition s’est alors aperçue que la société requise pour l’analyse environnementale des sols y mentionnait des traces de pollution sur le site de la future école, notamment au mercure et au plomb, proposant d’évacuer la terre ou alors de placer l’école sur pilotis pour éviter tout contact avec la terre polluée ou encore de placer une bâche entre la terre et le plancher de l’école. Dans tous les cas, elle recommandait de faire en sorte que les enfants ne puissent jamais être en contact avec la terre polluée.

Le Maire a encore tout faux

L’opposition a donc voté contre ce projet en l’état au Conseil municipal et informé les parents d’élèves et la population. Commentaire du maire : « à quelques semaines du scrutin des municipales, il ne s’agit là que de pollution électorale de la part de l’opposition »… Et de refuser sciemment de faire effectuer les travaux nécessaires à la dépollution complète des sols tout en continuant son projet soutenu à 100% par sa majorité municipale et la représentante du Front National.

En attendant, les parents d’élèves susceptibles d’avoir des enfants dans cette future nouvelle école et la population solidaire ne restent pas l’arme au pied et se mobilisent. Ils pétitionnent et viennent notamment nombreux, une bonne centaine, exprimer leur désapprobation lors d’une récente réunion d’information organisée par la mairie avec l’ineffable porte-drapeau du MODEM local et adjoint au Maire pris au piège d’une bronca mémorable. Grands articles dans Le Parisien, du coup, le Maire, sentant le vent mauvais, retire son projet initial tout en continuant à nier la pollution des sols. Il va faire retirer la terre incriminée mais pense qu’il s’agit-là d’un simple placebo pour les parents. L’ouverture de l’école est ainsi reportée à la rentrée 2015 ! Que de temps de perdu ! En attendant, les enfants n’auront plus qu’à s’entasser une année de plus dans les classes de l’actuelle école.

On a même pas envie d’écrire la conclusion tellement c’est évident : imprévoyance, puis précipitation, mensonges et calomnies contre l’opposition qui n’a pourtant fait que jouer son rôle, déni de la réalité, le Maire a encore tout faux.

Vu que le projet de nouvelle école est reporté à la rentrée 2015, c’est le moment de réétudier un nouveau projet d’école en dur de 10 classes plutôt qu’en préfabriqué comme cela était prévu dans le projet initial. Ca ne coûterait pas plus cher que le modulaire initial. Encore une proposition de l’opposition que le maire va se dépêcher de critiquer et de rejeter… non ?