Archive pour septembre 2013

Devoir de mémoire…

mercredi 25 septembre 2013

Jean-Pierre SCHOSTECK, maire condamné par la justice, et espérons-le, bientôt par les électeurs, se défend sur son blog : oui, reconnaît-il, la masse des impôts communaux a bien augmenté ces 8 dernières années au regard de l’augmentation du nombre des habitants sur Châtillon. Mais, on s’en est servi pour répondre à l’augmentation des besoins sociaux (crèches, écoles, etc..) qui s’en est suivie, explique-t-il…

Certes, mais quelles réalisations sur Chatillon depuis 30 ans (hors celles construites par les promoteurs immobiliers bien sûr) ? Nada ou presque ! Tout ce qui existe à Châtillon comme équipements collectifs dignes de ce nom (stade, piscine, médiathèque, etc.) a été construit par la municipalité de gauche dirigée par un maire communiste… dans les années 70 et au début des années 80… Depuis… 30 ans de droite RPR-UPC-UMP-etc, on s’y perd dans les sigles… Ca fait un bail, non ? La piscine construite à cette époque n’a par exemple jamais été vraiment rénovée et elle ne va pas tarder à être fermée si aucun investissement n’est fait prochainement pour la remettre en état.

En fait, ce qui a progressé depuis 30 ans, hormis le nombre des habitants et la masse des impôts communaux récoltée, c’est par exemple, le clientélisme ou le nombre d’enfants par classes dans les établissements scolaires ou encore le bétonnage de la cité.

Châtillon a besoin d’une autre politique, innovante, solidaire et responsable, qui associe, en cette période de crise économique, les habitants à la définition des priorités. Besoin aussi d’une plus grande transparence dans la gestion de la ville. La politique, ce n’est pas, ça ne peut pas être, les gens m’ont élu, donc je fais ce que je veux jusqu’aux prochaines élections… La démocratie, c’est autre chose.

 

Jean-Pierre SCHOSTECK, bonneteur…et truqueur.

lundi 23 septembre 2013

Vous connaissez tous le jeu du bonneteau : un jeu d’argent dans lequel le bonneteur mélange rapidement trois cartes après les avoir retournées, le joueur devant deviner où se trouve une de ces cartes… A tous les coups le joueur est grugé quand il ne se fait pas en plus chiper son portefeuille par un complice.

A Châtillon, c’est une image, le bonneteur, c’est son maire, Jean-Pierre Schosteck. Il veut en effet nous faire croire que Châtillon est « un îlot de résistance fiscale« (sic). Ni plus, ni moins. « Le taux des impôts locaux n’augmente pas depuis 8 ans » répète-t-il comme un perroquet dans ses multiples publications (UMP, UPC, Châtillon Informations, tracts, etc.)*

La belle affaire. En huit ans la population de Châtillon est passée de 28 000 habitants à environ 35 000 soit une augmentation d’environ 25%. On a le droit de penser que la MASSE des impôts communaux récoltée durant ces huit années aura suivi cette progression.

Donc, si les taux des impôts communaux n’augmentent pas par ménage depuis huit ans, comme il y a beaucoup plus de ménages en nombre à Châtillon, il y a un total d’impôts communaux récoltés évidemment plus élevé. Vous suivez toujours ? Alors, la bonne question arrive : les Châtillonnais ont-ils perçu dans leur vie de tous les jours une amélioration en rapport avec cette MASSE d’argent supplémentaire qui  a été engrangée par les finances de la mairie depuis huit ans ?

Monsieur le Maire, patience, les Châtillonnais vous donneront leur réponse les 23 et 30 mars 2014.

*Au passage, ça n’empêche pas Châtillon d’être toujours une des communes des Hauts-de Seine qui possède les impôts locaux par habitant les plus élevés….

DEBAT SUR L’ECOLE JEUDI 19 SEPTEMBRE A CHATILON

mercredi 18 septembre 2013

A l’invitation de Martine GOURIET, conseillere generale de Chatillon, se tiendra jeudi 19 septembre a 20h30, salle Gabriel Peri au 25 rue Gabriel Peri, un debat sur les changements dans l’education. Participeront a cette table ronde :

– Yves Durand, depute et rapporteur de la loi sur la refondation de l’ecole ;

– Michel Dubarry du Conseil national de la FCPE ;

– Pierre Ramognino, principal-adjoint au college a Clamart,

– Isabelle Girard, directrice d’ecole.

Jean-Marc Germain, depute de la circonscription, sera egalement present.

La reunion est ouverte a tous.

 

 

Jean-Pierre SCHOSTECK, maire de Châtillon, condamné par la justice !

jeudi 12 septembre 2013

Le tribunal correctionnel de Nanterre a condamné  ce jeudi 12 septembre le maire de Châtillon et candidat à sa propre succession, Jean-Pierre Schosteck, à un an de prison avec sursis et un an d’inéligibilité…

Jean-Pierre Schosteck a immédiatement fait appel tout en accusant les juges « d’avoir voulu frapper un élu de la République UMP en rendant un jugement empreint de multiples contradictions qui le rend totalement incohérent« … Avant de s’emporter sur une justice qui selon lui fait preuve de « plus de mansuétude pour les délinquants que pour les honnêtes gens« .

Dans cette affaire de favoritisme et de prise illégale d’intérêts, la question est bien de savoir dans quelle catégorie doit être classé le maire de Châtillon. Si, comme le pense la justice, les faits sont avérés,  alors il doit prendre naturellement place dans la catégorie des délinquants. En costume-cravate certes, mais délinquant quand même, ceux qui selon lui bénéficient en général de plus de mansuétudes…

En tout cas, on ne sait pas qui conseille Jean-Pierre Schosteck, mais déverser brutalement son fiel sur la justice comme il vient de le faire, ça nous étonnerait qu’il mette les juges dans les meilleures conditions pour son procès en appel afin qu’ils fassent preuve, comme il dit, de « mansuétude » à son égard. Non ?

Le jugement en appel devrait intervenir avant le premier tour des élections municipales fixé le 23 mars 2014.