Jean-Pierre SCHOSTECK traduit en correctionnelle pour prise illégale d’intérêts !

Le maire de Châtillon, Jean-Pierre SCHOSTECK, qui s’est très récemment déclaré candidat à sa propre succession en vue des élections municipales de mars 2014,  est convoqué devant le tribunal correctionnel de Nanterre pour un procès, les 4 et 5 juillet prochains. Motifs : « Prise illégale d’intérêts et favoritisme »…

Jean-Pierre SCHOSTECK est notamment accusé d’avoir conclu deux marchés sans appels d’offres avec…son beau-frère. L’ensemble porte sur des sommes d’environ 90 000 euros.

On ne peut pas dire que nous soyons étonnés par de telles pratiques car l’opposition municipale est systématiquement écartée des commissions de travail de la mairie bien qu’elle ait réalisé près de 49% aux dernières municipales et qu’elle ait été majoritaire depuis à toutes les élections (européennes, régionales, cantonales, législatives, présidentielles). Aucun délégué de l’opposition sur plus de 100 postes à pourvoir !!!

Egalement, l’opposition  n’a aucun représentant au conseil d ‘administration de Châtillon-Habitat, l’office municipal HLM où se déroule un des deux faits incriminés. Les comptes de cette société HLM n’ont d ‘ailleurs pas été publiés depuis 2011. Il y a bien des raisons à tout cela. Quand il y a un flou, c’est qu’il y a un loup…

Difficile dans ces conditions pour l’opposition de gauche d’exercer le contrôle démocratique normal des opérations. En agissant de la sorte, le maire de Châtillon s’est volontairement laissé les mains libres de faire ce qu’il veut en dehors de tout contrôle ou presque et ne se protège pas lui-même d’éventuels dérapages. Aujourd’hui, il est pris la main dans le sac. Bien fait !

Quand l’opposition lui reproche son manque de démocratie, le maire répond qu’il a été élu et donc « Je fais ce que je veux. Si les électeurs ne sont pas contents et bien ils n’ont qu’à pas voter pour moi aux prochaines élections« . Message transmis aux Châtillonnais !

 

2 réponses à “Jean-Pierre SCHOSTECK traduit en correctionnelle pour prise illégale d’intérêts !”

  1. […] maire de Chatillon en attente de son jugement en correctionnel pour prise illégale d’intérêts (http://chatillon92.parti-socialiste.fr/2013/06/15/jean-pierre-schosteck-traduit-en-correctionnelle-p…). Lors de ce conseil, Philippe Pemezec a confirmé toute son amitié à Jean-Pierre Schosteck, en […]

  2. […] Pour rappel en août 2013, a été crée une SPL  (voir notre article les règles de l’urbanisme au Plessis-Robinson : dignes du clan « Pasqua’s Boys » [1] du milieu du 9-2 ? Histoire N 2),  une société Publique Locale partagée entre 2 collectivités le Plessis-Robinson à 80 % et Chatillon à 20%. Le 4 juillet 2013, le maire Philippe Pemezec avait fait part de toute son amitié à Jean-Pierre Schosteck maire de Chatillon, en ne présumant pas de la décision de la justice le concernant. Or à la date du 4 juillet, jour du conseil, nous savions tous les difficultés judiciaires que rencontraient ce maire de Chatillon en attente de son jugement en correctionnel pour prise illégale d’intérêts (Source : http://chatillon92.parti-socialiste.fr/2013/06/15/jean-pierre-schosteck-traduit-en-correctionnelle-p…). […]

Laisser un commentaire