Archive pour juin 2013

C’est celui qui dit, qui y est…

mercredi 26 juin 2013

Sur son blog, Jean-Pierre SCHOSTECK accuse une nouvelle fois les élus socialistes de Châtillon d’être des menteurs. Une obsession chez cet élu, on pourrait même dire un toc. Heureusement, lui qui aime la vérité vraie, il aura l’occasion de la dire au juge, rien que la vérité, toute la vérité, les 4 et 5 juillet au tribunal correctionnel de Nanterre où il devra expliquer les marchés qu’il a passé  avec son beau-frère sans appel d’offres… Et ça, ce n’est pas un mensonge des socialistes.

Alors, de quel mensonge des socialistes s’agirait-il cette fois selon le maire ? Ceux-ci l’auraient  accusé à tort de vouloir fermer les deux centres de psychiatrie installés sur la commune.

En fait, la fermeture des deux centres était bien programmée puisque les élus socialistes en avaient été avertis eux-mêmes par les personnels des centres en question. Du coup, les élus socialistes sont intervenus au conseil municipal. Mais, devant la non-action du maire, ils ont décidé ensuite de diffuser un tract d’information et de lancer une pétition qu’ils commençaient à faire signer Aux Châtillonnais outrés dimanche dernier sur le marché.

Miracle !

Le maire vient d’annoncer que l’un des deux centres serait conservé à Châtillon. Et le second, que devient-il ?… Ne serait-ce pas plutôt le début de la mobilisation organisée par le Parti socialiste qui aurait fait revenir le maire sur sa première décision ? Et le menteur ne serait donc pas ceux que l’on croyait ? Mais plutôt celui qui dit ? Comme d’hab ‘.

Le maire est tombé bien bas pour s’amuser à ce type d’enfantillage politicien. A 71 ans, tout de même ! C’est comme quand il se lance lors du dernier Conseil municipal dans une diatribe contre les technocrates, lui qui n’a jamais rien fait d ‘autre dans sa vie que de la politique, et malheureusement souvent de la politique politicienne autour d’un clientélisme répugnant.. Quand on vous dit que c’est toujours celui qui dit, qui y est…

Jean-Pierre SCHOSTECK traduit en correctionnelle pour prise illégale d’intérêts !

samedi 15 juin 2013

Le maire de Châtillon, Jean-Pierre SCHOSTECK, qui s’est très récemment déclaré candidat à sa propre succession en vue des élections municipales de mars 2014,  est convoqué devant le tribunal correctionnel de Nanterre pour un procès, les 4 et 5 juillet prochains. Motifs : « Prise illégale d’intérêts et favoritisme »…

Jean-Pierre SCHOSTECK est notamment accusé d’avoir conclu deux marchés sans appels d’offres avec…son beau-frère. L’ensemble porte sur des sommes d’environ 90 000 euros.

On ne peut pas dire que nous soyons étonnés par de telles pratiques car l’opposition municipale est systématiquement écartée des commissions de travail de la mairie bien qu’elle ait réalisé près de 49% aux dernières municipales et qu’elle ait été majoritaire depuis à toutes les élections (européennes, régionales, cantonales, législatives, présidentielles). Aucun délégué de l’opposition sur plus de 100 postes à pourvoir !!!

Egalement, l’opposition  n’a aucun représentant au conseil d ‘administration de Châtillon-Habitat, l’office municipal HLM où se déroule un des deux faits incriminés. Les comptes de cette société HLM n’ont d ‘ailleurs pas été publiés depuis 2011. Il y a bien des raisons à tout cela. Quand il y a un flou, c’est qu’il y a un loup…

Difficile dans ces conditions pour l’opposition de gauche d’exercer le contrôle démocratique normal des opérations. En agissant de la sorte, le maire de Châtillon s’est volontairement laissé les mains libres de faire ce qu’il veut en dehors de tout contrôle ou presque et ne se protège pas lui-même d’éventuels dérapages. Aujourd’hui, il est pris la main dans le sac. Bien fait !

Quand l’opposition lui reproche son manque de démocratie, le maire répond qu’il a été élu et donc « Je fais ce que je veux. Si les électeurs ne sont pas contents et bien ils n’ont qu’à pas voter pour moi aux prochaines élections« . Message transmis aux Châtillonnais !

 

« Mariage pour tous » : un bon point pour le Maire

dimanche 2 juin 2013

Lors de la dernières séance du Conseil municipal, jeudi 30 juin, Jean-Pierre Schosteck, maire de Châtillon, a déclaré devant l’assistance que, dans la cadre du décret pris pour le « mariage pour tous », il appliquerait les lois de la République et donc, marierait à la Mairie les couples homosexuels qui en feront la demande.

L’opposition a apprécié, le curé de Châtillon sans doute moins, lui qui avait précédemment déclaré à ses ouailles que le maire de Châtillon n’officierait pas pour les mariages homosexuels. Il y a de l’explication de texte dans l’air… A noter que deux femmes de Châtillon ont publié leurs bans dès le décret sorti. Elles se marieront durant l’été et ce sera donc une première pour notre commune.