Archive pour avril 2013

« TOI, FERME TA TROMPETTE, CONARD ! »

jeudi 11 avril 2013

Querelle d’automobiliste ? Invective entre partisans et adversaires du mariage pour tous ? Entre supporteurs avinés d’équipes  de football ? Que nenni…

Cette phrase injurieuse et pour le moins agressive a été prononcée lors du dernier Conseil municipal de Châtillon, le 9 avril, par le conseiller municipal délégué, Philippe SONNET, appartenant à la majorité UMP. Il s’adressait de fait au conseiller Europe Ecologie – Les Verts, Jérôme Desquilbet, qui de son côté était en train d’exprimer calmement au maire son désaccord sur un point de l’ordre du jour. Au passage, il est symptomatique de noter, relisez les comptes rendus des conseils municipaux, que cet élu de la droite, Philippe SONNET, ne sera jamais intervenu en 5 ans sauf invectives et ricanements.  Quel apport constructif aux débats et, à travers eux, aux Châtillonnais ! A quoi bon se faire élire si c’est pour avoir ce type de comportement ? C’est juste gâcher les bulletins de vote de celles et ceux qui ont voté pour vous en se moquant d’eux.

Avant cette phrase imbécile, ce conseil municipal avait déjà été marqué par de nombreux ricanements et remarques désobligeantes à l’égard des élus de l’opposition, de la part de certains amis colistiers du maire. Et, force est de constater que ce sont toujours les mêmes depuis  cinq ans. On peut certes les compter sur les doigts de la main, mais, ils empoisonnent les débats en  entrecoupant systématiquement  les interventions des élus de l’opposition, et ceci,  malheureusement sous le sourire ravi et entendu du maire, Jean-Pierre Schosteck. Alors que son travail de premier édile devrait être d’organiser la sérénité des débats, il encourage plutôt par ses comportements les débordements de ses amis en provoquant et en allumant très souvent lui-même le feu. Lamentable pour un élu de la République. Imaginons un instant, le président de l’Assemblée nationale agir de la sorte. Ce serait un tollé général justifié dans les médias et parmi les Français.

La droite s’affole et perd ses nerfs

Il est vrai que l’opposition de gauche, « PS – Europe Ecologie-Les Verts, Châtillon Pour Tous », connaît généralement très bien ses dossiers. Elle avait plusieurs fois depuis le début de la séance mis en grande difficulté la majorité, ne serait-ce que sur celui des emprunts toxiques. Ils vont coûter cette année déjà 1 million d’euros aux finances municipales et peut-être beaucoup, beaucoup plus l’année prochaine…  

L’opposition de gauche, reprenez les anciens numéros de « Châtillon Informations », avait depuis longtemps prévenu et averti le maire et ses adjoints du danger de ces emprunts et de la nécessité d’ester rapidement en justice pour éviter le pire. Relisez par curiosité les réponses d’alors du maire, dans le style « Tout va très bien, madame la marquise »…  Edifiant.

Placé maintenant devant ses responsabilités, et à l’approche des élections municipales qui pourrait bien voir s’effondrer leur château de cartes et leurs petites combines, la droite s’affole et perd ses nerfs. Pathétique. Mais, ce n’est pas parce que l’on a tort ou que l’on a peur de l’avenir qu’il faut avoir des comportements de hooligans. Messieurs les quelques hooligans de la majorité, merci  à l’avenir de bien vouloir rester polis. On n’a pas gardé les cochons avec vous.