Archive pour juin 2012

Législatives 12ème circonscription : la droite battue, Jean-Marc GERMAIN (PS) élu député !

lundi 18 juin 2012

Atterrissage douloureux pour le sarkozyste Philipe PEMEZEC privé de parachute par Jean-Marc GERMAIN, élu nouveau député PS de la 12ème circonscription des Hauts-de-Seine. Le candidat socialiste l’emporte avec environ 500 voix d’avance sur son adversaire, et un pourcentage de 50,44 contre 49,56 pour la droite et l’extrême-droite.

Si Philippe PEMEZEC l’emporte logiquement avec 61,29 %au Plessis-Robinson, ville où il est le maire, il est battu à plate couture dans les trois autres villes de la circonscription :  Fontenay-aux Roses (58,73 % pour le candidat du PS),  Châtillon (PS : 53,18%) et Clamart (PS : 52,24%).

A Châtillon, le duel des suppléants, tous deux élus dans cette ville, à tourné au net avantage de Martine GOURIET qui a devancé Jean-Pierre SCHOSTECK (qui était aussi le député sortant, puis sorti) d’un peu plus de 800 voix : 53,15% contre 46,85%…

Voici le résultat détaillé de Châtillon :

Inscrits : 21 682

Votants : 13 507

Blancs ou nuls : 266

Exprimés : 13 241

Jean-Marc GERMAIN : 7 038 voix soit 53,15 %

Philippe PEMEZEC : 6 203 voix soit 46,85 %

Après les Européennes, les Régionales, les Cantonales et les Présidentielles, cela fait cinq élections de suite où la Gauche est majoritaire à Châtillon. Prochaine étape : les Municipales en 2014…

12ème circonscription : une droite pathétique qui s’affole. Battre PEMEZEC, c’est aussi une oeuvre de salubrité publique, une question de morale. Dimanche, votez Jean-Marc GERMAIN !

vendredi 15 juin 2012

Sentant la victoire lui échapper au vu des résultats du 1er tour, la droite s’affole : tracts injurieux diffusés dans les boîtes aux lettres signés hypocritement  « Gauche moderne » qui n’est d’ailleurs ni de gauche, ni moderne, mais bien de droite et rancie. Panneaux d’affichage officiel du candidat Jean-Marc GERMAIN déchirés ou lacérés, pression sur les électeurs du MODEM dont le candidat, Christian DELOM, appelle courageusement à barrer la route à Philippe PEMEZEC. Au nom de la morale et des valeurs face à un candidat de droite déjà largement sanctionné par la justice pour tricherie aux élections législatives de 2007, pour diffamation envers un élu socialiste, etc. D’autres actions de justice sont en cours notamment suite à ses déclarations sur la façon dont Philippe PEMEZEC « gérait » les personnes d’origine arabe dans ses HLM. La liste est longue… trop longue de ses délits.

La droite fait-elle au moins des propositions ? Nada ! Ni projet, ni valeurs. Rien, encéphalogramme plat. Le néant. Comme les interventions de feu le député Jean-Pierre Schosteck à l’Assemblée nationale. Qui peut citer une de ses actions au Parlement à part s’être occupé des halls d’immeubles ou de pénaliser encore plus fortement les mineurs ? Quid de l’emploi ? Du logement ? De l’éducation ? des sujets qui visiblement ne l’ont pas intéressé. Qui peut penser que Philippe Pemezec, s’il était élu, ferait plus que Jean-Marc GERMAIN, qui connait personnellement la plupart des ministres, dans le cadre d’une large majorité de gauche  en place pour appliquer le programme de François HOLLANDE  ? Un député UMP sarkozyste de plus au sein d’une large majorité de gauche, ne servirait à rien. Surtout que notre candidat de droite, un malheur n’arrivant jamais seul, fricote depuis longtemps avec les thèses du Front National. Il a même avoué récemment à des journalistes avoir voté pour Jean-Marie Le Pen contre Jacques Chirac au 2ème tour des présidentielles en 2002…

Ces 5 dernières années, Philippe Pemezec a toujours soutenu les pires initiatives de l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy qu’il oublie aujourd’hui dans sa propagande maintenant que sa politique au service de la finance et des riches a été rejetée par une majorité de Français le 6 mai. Non, dimanche, le vote de progrès, le vote constructif pour sortir la France de l’ornière dans laquelle la droite l’a versée, le vote de la justice, de la tolérance, c’est le vote pour Jean-Marc GERMAIN. L’affolement de la droite contrastait hier soir au Plessis-Robinson avec la ferveur, la joie et l’optimisme des centaines d’électeurs de la circonscription venus soutenir le candidat de toute la gauche et des démocrates sur le terrain même du candidat de la droite et de l’extrême-droite. Martine AUBRY, présente, a souligné dans son intervention toutes les qualités de Jean-Marc GERMAIN qui a été son plus proche collaborateur pendant des années que ce soit à la mairie de Lille comme directeur général des services ou au Parti socialiste à Solférino.

Dimanche, pas une voix de gauche, pas une voix des écologistes, pas une voix des démocrates et des républicains, ne doit manquer à Jean-Marc GERMAIN pour battre le candidat de la honte et donner à François HOLLANDE une majorité large à l’Assemblée nationale pour pouvoir appliquer ses 60 propositions. Au-delà de la bataille gauche-droite, dans la 12ème circonscription il s’agit aussi d’une oeuvre de salubrité publique, d’une simple question de morale politique, et même, de morale tout court. Bon vote !

Martine AUBRY au Plessis-Robinson jeudi soir pour soutenir Jean-Marc GERMAIN (PS)

mercredi 13 juin 2012

Après avoir obtenu pour le 2ème tour des législatives de dimanche prochain (17 juin, bureaux de vote ouverts de 8h à 20h) les soutiens officiels et les désistements des candidats du Front de Gauche et d’Europe Ecologie – Les Verts, le candidat du MODEM vient d’appeler à barrer la route à Philippe PEMEZEC.

L’ensemble de ces forces a rassemblé plus de 51% des voix au 1er tour de dimanche dernier. La victoire, nécessaire à François Hollande pour qu’il puisse appliquer concrètement ses 60 propositions, est devenue maintenant  du domaine du possible même s’il faut un peu se méfier des abstentionnistes fort nombreux au 1er tour qui ont quelque part peut-être faussé les analyses. Si la victoire de Jean-Marc GERMAIN paraît cependant fort possible, elle ne sera obtenue au final que grâce à une importante mobilisation des électeurs de gauche, des démocrates et des républicains. C’est seulement à ce prix que la gauche gagnera une co-irconscription qui lui échappe depuis des décennies…

Jeudi soir à 20 heures, Martine AUBRY viendra une nouvelle fois dans la circonscription apporter son soutien à Jean-Marc GERMAIN, le candidat de toute la Gauche et de tous les démocrates, salle municipale Galilée, 14 avenue Galilée au Plessis-Robinson.

Venez nombreux participer à ce meeting.

 

Résultats 12ème circonscription : la gauche peut ravir dimanche 17 juin le siège tenu par la droite

lundi 11 juin 2012

Voici les résultats de la 12 ème circonscription (Châtillon, Clamart, Le Plessis-Robinson, Fontenay-aux-Roses) :

Jean Marc GERMAIN (PS Majorité présidentielle) 36,54 %, Francine BAVAY (EE Les Verts)  4,61%, Jocelyne LEMETAYER (Front de Gauche)  6,31 %, Robert LARCHER (LO) 0,35%, Rudolph BIERENT (Cheminade) 0,16%, Isabelle CHIVILO (Cap 21 écologiste) 1,03%, Sophie WAHNICH (Pirates) 0,33%, Christian DELOM (MODEM) 3,50%

Philippe PEMEZEC (UMP) 39,99 %, Julia CARASCO (Debout la République) 0,72%, Blanche DOUCET (FN) 6,46%

 

JEAN-MARC GERMAIN (PS) : EN TETE A CHATILLON AVEC 40 % !

dimanche 10 juin 2012

Jean-Marc GERMAIN devance Philippe PEMEZEC de 400 voix et fait progresser le PS de 9% par rapport à 2007 !

Il réalise un score de 5% supérieur à celui de François Hollande au 1er tour des présidentielles.

Jean-Marc GERMAIN dispose également de bonnes réserves de voix au 2ème tour puisque Europe Ecologie Les Verts et le Front de Gauche dépassent les 10 % à eux deux. A l’heure où nous écrivons ces infos, nous ne disposons pas encore des résultats complets des autres villes de la circonscription. Sachez tout de même que Jean-Marc GERMAIN est très nettement en tête à Fontenay-aux-Roses et qu’il fait progresser nettement le PS au Plessis-Robinson, ville où Pemezec est maire.

Voici les résultats complets pour Châtillon :

Inscrits : 21 681

Votants : 13 416 soit 61,87%

Blancs ou nuls : 122

Exprimés : 13 294

Jean-Marc GERMAIN   5 312 voix, soit 39,96%

Francine BAVAY (EELV) 564 voix, soit 4,24%

Jocelyne LE METAYER   814 voix, soit 6,12%

Robert LARCHER (LO) 43 voix, soit 0,32%

——————————————————–

Isabelle CHIVILO (Cap 21) 135 voix, soit 1,02%

Christian DELOM (MODEM) 413 voix, soit 6,87%

———————————————————–

Sophie WAHMICH (Pirates) 34 voix, soit 0,26%

Rudolph BIERENT (Cheminade) 21 voix, soit 0,16%

——————————————————————

Julia CARASCO (Debout la République) 103 voix, soit 0,77%

Philippe PEMEZEC 4 942 voix, soit 37,17%

——————————————————————

Blanche DOUCET (Front National) : 913 voix, soit 6,87%

 

 

Dimanche, pas une voix ne doit manquer à Jean-Marc GERMAIN pour que François HOLLANDE puisse appliquer son programme

vendredi 8 juin 2012

L’équation est simple : plus il y aura de député socialistes élus aux élections législatives des 10 et 17 juin, plus François Hollande aura la faculté et les moyens d’appliquer les 60 propositions de son programme.

Il a d’ailleurs commencé en prenant des mesures qui ne nécessitent pas le vote du Parlement : réduction du train de vie de l’Etat, retraite à 60 ans pour celles et ceux qui ont commencé à travailler tôt, parité homme-femme parmi les ministres et secrétaires d’Etat du Gouvernement, revalorisation de 25% de l’allocation de rentrée scolaire, accord avec le président américain Obama sur la nécessité de redonner de la croissance face aux politiques d’austérité suicidaires prônées par quelques dirigeants européens du type Angela Merkel, etc.

On ne peut pas s’arrêter en si bon chemin. Quelle idée pour celles et ceux qui ont élu François Hollande, Président de la République, le 6 mai, de voter aujourd’hui à droite ? Repartir pour 5 ans avec les copains et copines de Sarkozy aux manettes ? Faire la même politique qu’ils ont menée depuis 10 ans en pire ? Revoir les Morano, Lefebvre, Guéant, Coppé et autres Douillet ? D’autant plus que le candidat local de l’UMP, un malheur n’arrivant jamais seul, arbore un pedrigree pour le moins sulfureux. Entre ses diverses condamnations pour tricherie ou diffamation, ou sa déclaration comme quoi il a voté Le Pen contre Chirac au 2ème tour des présidentielles de 2002, franchement la droite aurait pu proposer mieux comme candidat.

Donc, dimanche 10 juin, pas une voix ne doit manquer à Jean-Marc GERMAIN et à sa suppléante, Martine GOURIET.

DIMANCHE, VOTER GERMAIN, C’EST VOTER HOLLANDE.

On compte sur vous !

Perdu de vue, saison 2

jeudi 7 juin 2012

On avait perdu Jean-Pierre Schosteck, absent de la campagne de son pourtant « ami » Philippe Pemezec. Le futur ex-député de la circonscription est miraculeusement réapparu après la publication de notre article qui signalait sur ce blog ce mutisme…Voilà maintenant que c’est au tour de Nicolas Sarkozy d’avoir disparu de la propagande du candidat UMP. Il y a encore peu, Philippe Pemezec nous bassinait à longueur de communication avec Sarkozy par ci, Sarkozy par là. Aujourd’hui, pfuittt ! L’ex-président s’est envolé, et pas que pour le Maroc. En cherchant avec une loupe dans le programme de 8 pages de Philippe Pemezec, on trouve quand même le nom de l’ex-président une fois au détour d’un petit paragraphe de la page 6  : « Le projet du Grand Paris voulu par Nicolas Sarkozy ». Sans doute un oubli du correcteur.

Châtillon : Najat VALLAUD-BELKACEM est venue soutenir Jean-Marc GERMAIN

jeudi 7 juin 2012

Mercredi en début de soirée, la pluie a gentiment épargné la rencontre de Najat VALLAUD-BELKACEM avec les habitants du quartier Vauban-Peyronnet. La ministre des droits des femmes et porte-parole du gouvernement était venue soutenir Jean-Marc GERMAIN, le candidat de la majorité présidentielle dans la 12ème circonscription. L’objectif de ce dernier :  donner au Parlement, qui vote les lois, les moyens à François HOLLANDE de pouvoir appliquer son programme. A quoi, d’ailleurs, cela servirait-t-il de l’avoir élu le 6 mai pour donner un mois après la majorité à la droite sarkozyste qui appliquerait alors un programme inverse…

Si l’on comptabilise celles et ceux qui de leurs fenêtres ont applaudi à l’arrivée de la ministre, ce sont près de 200 personnes qui étaient venues l’écouter et ensuite échanger avec elle. Jean-Marc GERMAIN et sa suppléante Martine GOURIET ont également pris la parole pour rappeler les enjeux du scrutin de dimanche. Jean-Marc GERMAIN a aussi vivement remercié les habitants du quartier qui ont voté à plus de 70% pour François HOLLANDE au 2ème tour des Présidentielles.

Najat VALLAUD-BELKACEM : rencontre avec les femmes, à 20 h, mercredi 6 juin, au café des Rosiers à Châtillon

mercredi 6 juin 2012

Après avoir rencontré les habitants du quartier Vauban – Peyronnet à 19 H 30 (rendez-vous devant le 1 allée Vauban), la ministre du droit des femmes et porte-parole du gouvernement ira à la rencontre des femmes de Châtillon au café des Rosiers, 136 avenue de Paris. Entrée libre.

Cette rencontre s’inscrit dans la campagne de soutien à Jean-Marc GERMAIN, candidat du PS aux élections législatives (10 et 17 juin) dans la 12ème circonscription (Châtillon, Clamart, Le Plessis-Robinson, Fontenay-aux-Roses). Rappelons que Martine GOURIET, conseillère générale de Châtillon, est sa suppléante.