Archive pour mai 2012

Drôle d’ami…drôle d’oiseau

mardi 29 mai 2012

Jean-Pierre Schosteck a pris la plume pour réagir à notre article précédent où l’on remarquait, comme tout le monde, sa quasi-absence de la campagne des législatives pour laquelle il n’occupe d’ailleurs qu’un strapontin  : sénateur, puis député, puis maintenant suppléant, sa carrière politique ressemble de plus en plus à un tobogggan… Le « plouf » final est attendu pour les municipales de 2014…

 » Philippe Pemezec est mon ami« ,  écrit-il. Philippe Pemezec, celui qui a été rendu inéligible pour tricherie aux dernières législatives ? Celui qui dit avoir voté pour Jean-Marie Le Pen au 2ème tour des présidentielles de 2002 contre Jacques Chirac ? Celui qui facturait 5 000 euros par mois aux pouvoirs publics des rapports qui n’étaient que des copiés-collés sur internet ? Celui qui a été récemment condamné par la justice pour diffamation envers un conseiller municipal PS du Plessis-Robinson ? Celui qui se vante d’éviter de prendre des arabes dans ses HLM du Plessis-Robinson  ? Alors, si celui qui s’assied ainsi régulièrement sur les lois et règlements de la République, c’est « son ami », on ne s’en félicite pas et on ne le félicite pas non plus.

Perdu de vue

lundi 28 mai 2012

Où est passé Jean-Pierre Schosteck, le suppléant et « ami » de Philippe Pemezec ? Dans cette campagne des législatives, il semble briller par son absence. On l’a cherché en vain notamment lors du principal meeting de campagne de l’UMP qui s’est tenu à Clamart le jeudi 25 mai. Pas plus présent sur le marché de Châtillon la veille où Philippe Pemezec avait tenté, sans succès, de faire contrepoids par sa présence et quelques uns de ses amis du Plessis à la visite de Martine Aubry qui était venue ce matin-là soutenir Jean-Marc GERMAIN, le candidat PS de la majorité présidentielle.

Laisser sa place de député sortant n’a déjà pas du réjouir le premier édile de Châtillon. Mais au profit du très contesté et contestable Pemezec, la couleuvre a sans doute du mal à passer. Et puis à l’UMP, on n’y croit pas beaucoup à la victoire surtout si les électeurs gauche se mobilisent pour donner un majorité à François HOLLANDE, le nouveau Président de la République. Mais, à droite, on finit peut-être par se remettre de tout en politique : juré, craché, Philippe Pemezec a promis que Jean-Pierre Schosteck « sera bien sûr parmi nous » (sic) à la prochaine réunion de l’UMP à Fontenay… Schosteck, le retour ? Invité ou convoqué ?

Législatives : absent le 10 ou/et le 17 juin ? Votez par procuration pour le candidat du PS. Pour Châtillon, appelez le 06 63 87 90 38

lundi 28 mai 2012

samedi 26 mai 2012

Martine AUBRY sur le marché de Châtillon pour soutenir le ticket GERMAIN – GOURIET

mercredi 23 mai 2012


Jean-Marc Germain, Martine Aubry et Martine Gouriet au milieu de jeunes socialistes et sympathisants

Effervescence sur le marché de Châtillon, ce mercredi matin avec la venue de Martine AUBRY qui était venue soutenir le candidat du Parti Socialiste aux législatives dans la 12ème circonscription, Jean-Marc GERMAIN et sa suppléante, Martine GOURIET.

Une rencontre sympathique et fructueuse avec les Châtillonnais et les Châtillonnaises venus faire leurs courses en ce matin ensoleillé, ce qui ajoutait à la bonne humeur ambiante. De nombreuses télés et radios étaient également présentes pour couvrir l’évènement qui se prolongea par une visite des commerçants du marché. Là-aussi, l’accueil fut excellent.

De l’avis de tous, Jean-Marc GERMAIN, homme sympathique et très accessible au demeurant, apparait comme quelqu’un de très compétent. Il a assurément réussi son entrée sur ce territoire des Hauts-de-Seine.

Législatives 12ème circonscription : quelques chiffres repères avant d’aller voter

mardi 22 mai 2012

Le résultat des Présidentielles donne un net avantage à la gauche sur la 12ème circonscription des Hauts-de-Seine (Châtillon, Clamart, Fontenay-aux-Roses, Le Plessis Robinson) : 53,5 % pour François Hollande contre 46,5% pour Nicolas Sarkozy (soutenu par Philippe Pemezec), soit un peu plus de 5 000 voix d’avance pour le candidat socialiste. Si ces résultat donnent un éclairage intéressant sur le rapport des forces actuel dans la 12ème, il ne faut pas pour autant en tirer de conclusion définitive pour les prochaines les législatives (10 et 17 juin prochains) car c’est un autre type d’élection.

Regardons donc le passé : en juin 2007, Philippe Pemezec l’avait emporté 52,9 % contre 47, 1 % pour le ticket Philippe Kaltenbach – Martine Gouriet. Le taux d’abstention était assez élevé à 37,7%. Au 1er tour, le candidat de l’UMP avait totalisé 46,6 %, Kaltenbach 30,9 % (Le Modem 11%, Les Verts 3,9%, le PC 2,6%, le FN 2,3%, l’extrême-gauche 2%, etc.). Cette élection avait été annulée pour cause de tricherie de Philippe Pemezec, la justice l’avait rendu inéligible pour une année. Cette annulation avait entraîné des élections partielles six mois plus tard, en janvier 2008. Jean-Pierre Schosteck avait alors remplacé Philippe Pemezec à la candidature.

Voici les résultats de cette partielle dont le 2ème tour a eu lieu en février 2008 :
Jean-Pierre Schosteck l’avait emporté avec 51,56 % contre 48,44 % à Philippe Kaltenbach mais avec un taux record d’abstention : 54,2 % !
AU 1er tour, le candidat de l’UMP avait obtenu 44,6 % soit deux points de moins que Philippe Pemezec le 27 janvier, Philippe Kaltenbach 37,4 % soit + 6,5 % vs le 1er tour, le Modem 7,2% (- 3,8%), le PC 3,6% (+ 1%), le FN 3,1% (+ 0,8%), l’extrême-gauche 3,2% (+ 1,2%. Attention, les Verts n’avaient pas présenté de candidat pour cette partielle.

En remontant encore plus loin, soit en 2002, juste après la victoire aux Présidentielles de Jacques Chirac contre Jean-Marie Le Pen, Philippe Pemezec l’avait emporté par 53,6 % contre 46,4 % pour Francine Bavay (Les Verts), candidate de la Gauche dès le 1er tour. Il y avait eu tout de même 36 % d’abstention.

Ces résultats montrent que la droite remporte régulièrement les législatives dans la circonscription avec, selon les années et les candidats de la gauche, 3 à 6 points d’avance. Malgré le booster prévisible de la victoire de François Hollande, il faut s’attendre à un scrutin serré. Donc, CQFD, les électeurs de gauche doivent se mobiliser fortement s’ils veulent donner un député supplémentaire à la majorité présidentielle de façon à ce que le nouveau Président de la République puisse appliquer son programme. Bien entendu, la victoire de la droite dans le pays aux prochaines législatives semble difficile à envisager. Mais, la majorité absolue pour le PS va sans doute se jouer à quelques députés près et ce n’est pas la même chose pour la suite. Cela ne donne que plus d’acuité à l’élection dans la 12ème circonscription des Hauts-de Seine.

Enfin, barrer la route à un candidat de droite peu recommandable sera aussi une oeuvre de salubrité publique : rappelons en effet que Philippe Pemezec a été condamné pour tricherie lors des législatives de 2007 et rendu inéligible un an, condamné assez récemment pour avoir tenu des propos diffamatoires vis-à-vis d’un conseiller municipal socialiste dans sa mairie, a raconté à des journalistes comment il faisait en sorte qu’il n’y ait pas d’arabes dans les HLM de sa ville (sic), qu’il avait voté Le Pen contre Chirac au 2ème tour des présidentielles de 2002, sans parler des copiés-collés qu’il faisait sur internet pour alimenter des rapports qu’il se faisait rétribuer 5 000 euros par mois par les pouvoirs publics… Et ce n’est sans doute que la partie émergée de l’iceberg… Cerise sur la gâteau, on remarquera que Philippe Pemezec a fait disparaître de toute sa propagande son appartenance à l’UMP et son soutien à Nicolas Sarkozy, encore une façon de tromper les électeurs.

En résumé, la gauche n’a pas gagné d’avance et seule une forte mobilisation de ses électeurs pourra permettre de donner un député de plus pour oeuvrer à l’application du programme de 60 propositions du candidat François Hollande qu’une majorité de Français a porté au pouvoir. Ce candidat de la Gauche est Jean-Marc GERMAIN. Avec sa suppléante Martine GOURIET, bien connue et appréciée dans la circonscription. Ce doit être le ticket gagnant au soir du 17 juin.

Pas une voix d’électeur de gauche, de démocrate et de républicain ne doit manquer au ticket GERMAIN-GOURIET. « G » + « G » comme « G »agnants !

Jean-Marc GERMAIN : première rencontre avec les Châtillonnais

dimanche 20 mai 2012


Jean-Marc GERMAIN, candidat du Parti Socialiste sur la 12ème circonscription, accompagné de Martine GOURIET, sa suppléante, sont allés ce dimanche à la rencontre des Châtillonnais sur le marché. Le candidat a reçu un excellent accueil de la part des commerçants du marché et de leur clients. De très bonne augure pour la suite…
A Châtillon, la campagne est dorénavant bien lancée pour donner un majorité à François HOLLANDE, notre nouveau Président de la République.

Dernière minute : Jean-Marc GERMAIN, candidat investi par le Parti Socialiste dans la 12ème circonscription, Martine GOURIET, candidate suppléante

vendredi 18 mai 2012

La direction du Parti Socialiste a tranché : ce sera finalement Jean-Marc GERMAIN qui sera son candidat pour les prochaines législatives (10 et 17 juin) dans la 12ème circonscription. Celle-ci recouvre les villes de Châtillon, Clamart, Le Plessis-Robinson et Fontenay-aux-Roses.
Le député sortant est Jean-Pierre Schosteck (UMP – Droite Populaire) qui avait été élu suite à une élection partielle provoquée par la condamnation pour tricherie de Philippe Pemezec et son inéligibilité qui aura suivi. Ce dernier est aujourd’hui de nouveau le candidat de l’UMP et du camp Sarkozy. Philippe Pemezec a encore récemment défrayé la chronique en déclarant avoir voté pour Jean-Marie Le Pen contre Jacques Chirac au 2ème tour des Présidentielles de 2002…
Martine GOURIET, conseillère générale de Châtillon et présidente du groupe socialiste au Conseil général des Hauts-de-Seine, qui, dans un premier temps, s’était déclarée candidate face aux tergiversations du national, a accepté volontiers d’être la suppléante de Jean-Marc GERMAIN.
Jean-Marc GERMAIN est âgé de 46 ans. Il occupait jusqu’à maintenant les postes de directeur de cabinet de la présidente de l’agglomération de Lille Métropole et de directeur de cabinet de Martine AUBRY, 1ère secrétaire du Parti Socialiste. Jean-Marc GERMAIN a également été en son temps au cabinet de Lionel JOSPIN, Premier ministre.
A la ville, il est le mari d’Anne Hidalgo, adjointe au maire de Paris, Bertand Delanoë.
Les choses étant maintenant clarifiées au sein du camp socialiste, tous les militants vont s’investir pour faire gagner Jean-Marc GERMAIN et Martine GOURIET de façon à donner une majorité au nouveau Président de la République, François Hollande. Le score de ce dernier au 2ème tour des Présidentielles sur la 12ème circonscription (+ de 53% ) laisse augurer une possible victoire.

Législatives : Martine GOURIET (PS) se lance dans la bataille de la 12ème circonscription

samedi 12 mai 2012

Lassée d’attendre une décision du national qui n’en finissait pas d’arriver, et alors que le dépôt officiel des candidatures débute dès lundi prochain, Martine GOURIET, conseillère générale de Châtillon et présidente du groupe socialiste au Conseil général du 92, vient d’annoncer sa candidature dans la 12ème circonscription des Hauts-de-Seine (Châtillon, Clamart, Fontenay-aux-Roses et Le Plessis Robinson). Elle a choisi comme suppléante Isabelle RAKOFF, l’actuelle maire-adjointe de Clamart. A noter que François Hollande a dépassé les 53% des voix sur le territoire de cette circonscription au 2ème tour des présidentielles, le 6 mai dernier, ce qui laisse beaucoup d’espoir à la gauche de ravir la circonscription à la droite.

Martine GOURIET a placé sa candidature sous l’aile de François Hollande, le nouveau président de la République qu’elle a soutenu dès les primaires citoyennes. En étant élue, elle souhaite l’aider à disposer d’une majorité à l’Assemblée nationale de façon à ce qu’il puisse appliquer le projet pour lequel il s’est engagé devant les Français.

Soutenu par Philippe Kaltenbach, sénateur et maire de Clamart, et déjà plus de 250 militants de la circonscription, tous courants confondus, Martine Gouriet, a raison de fait de se déclarer candidate du rassemblement. Elle aura comme principal adversaire Philippe Pemezec, le maire UMP, très très à droite, du Plessis-Robinson qui a chipé la place de titulaire de Jean-Pierre Schosteck, l’actuel maire de Châtillon et député de la circonscription, qui se retrouve ainsi relégué à la place de suppléant.
La 12ème verra donc s’affronter un ticket de la majorité présidentielle au féminin contre un duo UMP au masculin.

Les meilleurs scores de François HOLLANDE à Châtillon

mardi 8 mai 2012

Une fois n’est pas coutume, ce sont les quartiers les plus populaires qui ont amené le plus de suffrages au candidat de la gauche :

Bureau n° 10 VAUBAN – ARC EN CIEL 72,69 %

Bureau n° 13 Joliot Maternelle 64,92 %

Bureau n° 8 Joliot Gymnase 62,21 %

Bureau n° 14 Joliot Réfectoire 61,25 %

Bureau n° 7 Marcel Doret Réfectoire 57,38 %

Par ailleurs, dans la perspective des élections législatives des 10 et 17 juin prochains, il est intéressant de noter que sur le périmètre de la 12ème circonscription (Clamart, Châtillon, Fontenay-aux-Roses, Le Plessis Robinson), le score de François HOLLANDE dépasse les 53 %…