Philippe PEMEZEC touché en plein Front

Philippe PEMEZEC, candidat désigné de l’UMP (+ du Front National ?) pour les prochaines élections législatives dans la 12ème circonscription des Hauts-de-Seine, vient de se faire prendre la main dans le SAC par une journaliste déguisée en militante du Front National et venue chercher auprès du maire du Plessis Robinson une signature de soutien à la candidature de Marine Le Pen aux Présidentielles… En effet, il lui a avoué au détour d’une phrase qu’il avait voté Jean-Marie Le Pen contre Jacques Chirac au 2ème tour des avant-dernières élections présidentielles ! Pour couronner le tout, il ajoutera plus tard dans la même conversation qu’au Plessis, « il n’y a pas beaucoup d’arabes. Je fais très gaffe« …

Jean-Pierre SCHOSTECK, the artist n°2
Comme il ne peut y avoir de discriminations de quelque nature que ce soit lors de l’attribution de logements sociaux, Martine GOURIET, conseillère générale, a saisi le Procureur de la République pour qu’il en tire les conséquences. De son côté, Benoît MARQUAILLE, conseiller municipal du Plessis et conseiller régional IDF a écrit au secrétaire général de l’UMP, Jean-François COPPE, pour qu’il fasse le ménage au sein de ses rangs comme il l’a fait récemment en ouvrant une procédure d’exclusion de l’ignoble député du Nord, l’homophobe VANNESTE.
Quant au suppléant de PEMEZEC, Jean-Pierre SCHOSTECK, il fait l’autruche : cinéma muet sur toute la ligne, the artist n°2. Sa position est d’un coup devenue des plus périlleuse : soit, il réprouve les propos de PEMEZEC et alors, il doit renoncer à son poste de suppléant. Soit, il ne dit mot, et donc consent, ce qui nous fait un ticket pour les législatives Droite populaire/ Futur FN, on ne va pas se facho entre amis. Triste fin de carrière politique pour le maire de Châtillon que de faire attelage avec un PEMEZEC qui traîne déjà derrière lui de multiples condamnations en justice. La République n’a vraiment pas besoin de genre d’individu qui fait tache sur le drapeau de la démocratie. Les électeurs de la 12ème circonscription des Hauts-de-Seine sauront le dire haut et fort bientôt, avec leurs bulletins de vote.

8 réponses à “Philippe PEMEZEC touché en plein Front”

  1. Dan dit :

    Comment ne met-on pas en cause les méthodes de ce que l’on ose appeler « une journaliste » ? Que valent ces méthodes ? N’est-ce pas la première question à se poser ! N’existe-t-il pas un conseil de l’ordre des journalistes pour la destituer ? Que diriez-vous d’un médecin qui examinerait des patients à leur insue et irait divulguer à toute la presse leur maladies, malformations ou n’importe quelle tare qu’ils pourraient construire ou inventer selon leur envie de nuire ? La politique est tombée bien bas pour que l’on se serve des arguments venus du caniveau. Regardez plutôt le concret : ce qu’est devenue notre ville et dites MERCI Mr PEMEZEC

  2. Chouch dit :

    QUEL ACHARNEMENT GRATUIT !
    la Charte des devoirs des journalistes de 1918, qui stipule qu’« un journaliste digne de ce nom […] s’interdit d’invoquer un titre ou une qualité imaginaires, d’user de moyens déloyaux pour obtenir une information ou surprendre la bonne foi de quiconque »
    Cette journaliste doit être sanctionnée et Pemezec réhabilité !

  3. cricri dit :

    N’oublions pas que dans 4 mois,il y aura les élections législatives, et tous les coups bas seront utilisés pour nuire à Mr. Pemezec….. Et pourquoi ne pas nous interroger sur les manoeuvres de Mr Kaltenbach lorsque sur une vidéo, on voit ce dernier mettre des billets dans son portefeuille provenant d’une personne sollicitant un logement!….Il me semble que le cas est très grave!

  4. chatillon92 dit :

    Certes, on peut légitimement contester la façon dont les journalistes ont obtenu les informations. Cela n’efface pas pour autant les informations en question, d’ailleurs pas démenties par Philippe Pemezec…

  5. Fabrice dit :

    Bonjour,

    Je constate beaucoup d’attaques vis à vis du camp adverse, mais pourquoi ne parlez vous pas de votre position sur les actes non moins glorieux du maire PS de Clamart ?

  6. chatillon92 dit :

    Pascal Buchet, candidat naturel sur la circonscription aux législatives, ne l’a pas été au regard de son jugement en appel.

  7. chatillon92 dit :

    Philippe Kaltenbach est encore sénateur, mais il n’est plus maire de Clamart et, à ce jour, les juges pataugent et son successeur malgré son acharnement n’a rien trouvé non plus. D’ailleurs, la personne qui, soi-disant, demandait un logement social n’en a jamais demandé et n’habite pas un logement social. Quant à l’ancien conseiller municipal, ancien agent municipal et ancien dirigeant d’une entreprise qui a fait faillite et qui serait à l’origine de la fameuse vidéo, on sait que déçu de n’avoir pas eu les faveurs attendues de la part du maire de Clamart, il s’est tourné vers le maire du Plessis-Robinson et que ce n’est qu’après avoir été par ce maire que la vidéo a été tournée dans des conditions douteuses.

  8. chatillon92 dit :

    Les affaires sont des deux côtés et les journalistes ne peuvent travailler qu’en faisant de l’investigation. On ne peut pas leur reprocher de ne pas être indépendant et leur reprocher également de faire leur travail qui n’est pas facile quand il y a silence, omerta voire menaces.
    Quant au Plessis-Robinson, entre la rédaction de votre message et ce jour, nous voyons que toutes ces constructions tape-à-l’œil, construites dans des conditions parfois étonnantes se révèlent de qualité médiocre. Nous ne parlerons pas du mauvais goût qui fait de plus en plus ressembler Le Plessis à une annexe de Disneyland Paris, mais moins amusante et moins pimpante. On chasse les plus modestes, y compris d’ailleurs « les français de souche » qui ont voté Pemezec contre le PCF il y a plusieurs années et qui doivent aujourd’hui s’en mordre les doigts. Depuis lors, M. Pemezec avec M. Schosteck ont perdu la circonscription, malgré la présence d’un candidat de gauche extérieur. C’est dire que les habitants des trois autres communes ne lui disent pas merci à M. Pemezec, sinon dans l’expression : « NON, merci » !

Laisser un commentaire