Archive pour janvier 2012

Jean-Pierre SCHOSTECK a des problèmes avec la justice de son pays…

mardi 17 janvier 2012

Pas une décision de justice favorable aux élus du Parti Socialiste à Châtillon sans que le maire ne s’en offusque et la conteste dans ses écrits : recours gagné contre la censure qu’il a exercée dans Châtillon Informations au sujet d’une info que voulait publier les socialistes pour informer les Châtillonnais des dates, heures et lieux du vote pour les primaires. Autre recours, déposé par les élus municipaux socialistes, écologistes et Châtillon Pour Tous, qui sera évidemment gagné son projet pharaonique de nouvelle mairie sur les terrains de l’ex-Aérospatiale étant contraire au bon sens et aux intérêts sonnants et trébuchants des Châtilllonnais. Certes il aurait ravi le promoteur immobilier mais aussi coûté bonbon aux Châtillonnais en cette période de crise économique où il vaut mieux cibler efficacement ses investisssements.

 

Des vessies pour des lanternes…

A ce sujet, le maire essaie maintenant de faire croire aux employés municipaux que le recours gagné du PS déboucherait sur une non-amélioration de leurs conditions de travail. Ah bon ? Mais pourquoi le maire qui dirige la municipalité depuis près de 30 ans n’a rien cru bon de faire jusqu’à aujourd’hui pour que la vie au travail des employés municipaux en question soit meilleure ? Quant à son souci du monde du travail, on est mort de rire quand on sait qu’en tant que député à l’Assemblée nationale, il vote régulièrement d’une seule main toutes les lois de Sarkozy qui justement aggravent le sort de ces salariés : recul de l’âge de départ à la retraite, baisse des prestations sociales et des remboursements de médicaments, restriction des libertés, avantages fiscaux pour les plus riches, et la prochaine TVA sociale, un impôt des plus injustes qui impactera surtout les couches populaires.

Bref, pour en revenir aux recours gagnés par l’opposition, Jean-Pierre Schosteck, c’est un fait, n’a de cesse que d’en contester les jugements. Il suffit de lire le dernier tract de l’UMP pour en avoir la confirmation : « après que Philippe Pemezec ait été injustement privé de la liberté d’exercer le mandat pour lequel, pourtant, il avait été brillamment élu », écrit JP Schosteck. Oui, mais, Ph Pemezec, avait justement été condamné par la justice pour avoir enfreint le code électoral en faisant financer une de ses dépenses de campagne…par la mairie dont il est le maire…La justice ne serait donc bonne et juste que quand elle pense comme lui. Curieuse conception de la justice Il est vrai qu’à côtoyer au sein de la Droite Populaire des députées comme celle de Seine-et-Marne qui compare l’homosexualité à des rapports entre animaux, il y a de quoi, à force d’entendre des âneries de ce type, perdre un peu…de son jugement.

 

… + l’hôpital qui se moque de l’infirmerie

Dans la dernière livraison du journal L’Echo de la 12ème, on a envie d’écrire de la 7ème…compagnie tant les textes sont du niveau de ceux de ce film, Jean-Pierre Schosteck se gausse de la désignation, selon lui “arbitraire”, de Ségolène Royal pour les législatives à La Rochelle. On attend avec impatience le prochain numéro de L’Echo de la 12ème où il va nous commenter les arrivées de François Fillon à Paris dans le 7ème et de Claude Guéant à Boulogne Billancourt dans le 92…

Famille sri-lankaise : on attend toujours la réponse du Préfet du 92

dimanche 1 janvier 2012

Peut-être que certains espèrent profiter de la période des fêtes pour qu’on oublie cette affaire. Qu’ils se le disent tout de suite : ce sera peine perdue car nous ne relâcherons pas notre pression pour une solution de justice et de bon sens. En l’attente d’une réponse du Préfet du 92 qui semble prendre tout son temps alors que son administration a déjà donné un avis favorable sur ce dossier, la famille sri-lankaise est logée chez un habitant jusqu’au 15 janvier et leurs deux enfants vont reprendre mardi 2 janvier le chemin de l’école des Sablons et retrouver leur petits copains de classe. Affaire à suivre…

Bonne Année 2012 !

dimanche 1 janvier 2012

Difficile à prévoir une bonne année pour tous tant la crise économique frappe aujourd’hui de plein fouet. Pour stopper cet engrenage, pas d’autre solution que de changer de politique et de mettre en place de nouvelles façons de faire, plus justes, plus équitables, plus écologiques, plus démocratiques. Dans quelques mois les Français auront la parole. A eux de décider le changement  en soutenant notamment François HOLLANDE dès le premier tour.

On compte sur vous. L’année sera en grande partie celle que vous ferez avec votre bulletin de vote.