Archive pour juillet 2011

Parking payant : Cité Vauban 1 – Conseil Général des Hauts-de-Seine 0

lundi 25 juillet 2011

Le 16 juin dernier, sur ce blog, nous vous informions du projet de l’Office HLM dirigé par le Conseil général du 92 de faire payer 300 euros par an la place de parking en surface aux habitants de la Cité Vauban qui en demanderaient l’utilisation.  Le dit parking, ouvert à tous vents, était de plus en plus squatté par des véhicules intrus venus dès le matin se garer la journée avant que leurs occupants n’aillent prendre le métro pour aller travailler à Paris. Si la décision, veille revendication locale, de mettre en place des barrières pour protéger son entrée et sa sortie, dans l’intérêt  des habitants de la cité, contentait sa population, l’annonce de la fin de la gratuité annoncée qui devait aller de pair allait déclencher leur colère.

Comme nous l’avions écrit alors, le Conseil général du département le plus riche de France n’avait pas trouvé de meilleure idée que de faire payer, une fois de plus, les catégories populaires. Chassez le naturel, il revient au galop…

Bien emmenés par le Président du syndicat des locataires de la CGL (Confédération générale du logement), Michel Fréchet, le Conseil général a du reculer devant la pression des habitants excédés sur l’Office HLM du département. Comme quoi, il n’y a rien de mieux que l’action pour se faire entendre. En effet, râler devant sa télé, si ça peut faire du bien sur le moment,  ça ne fait jamais avancer les choses. L’action si. Ne l’oublions jamais.

Primaires socialistes : prises de position à Châtillon

mercredi 13 juillet 2011

Martine GOURIET, conseillère générale de Châtillon et conseillère municipale soutiendra François Hollande lors des prochaines primaires. Extrait de son blog : « J’ai décidé de soutenir François Hollande. Il a un projet cohérent et fort, avec en particulier un thème fédérateur la jeunesse. Il a un statut de présidentiable, il a de l’expérience, du charisme, un solide réseau autour de lui, de la ténacité et de l’humour. Depuis plusieurs mois, il s’adresse aux français , en leur expliquant son projet, dont le socle est le projet socialiste, tout en niant pas les difficultés que la France devra affronter. L’objectif est de faire rêver les français tout en le leur mentant pas. Et enfin, il est l’anti Sarkozy, tant ses positions que dans sa personnalité ».

Pour sa part, Patrick WIDLOECHER, son suppléant aux dernières cantonales et conseiller municipal PS à Châtillon soutiendra pour les Présidentielles la candidature de Martine AUBRY : « J’ai apprécié la façon dont elle a remis le Parti socialiste sur les rails en lui redonnant un projet de société construit collectivement par toutes les sensibilités. Son sérieux, sa pugnacité, et le fait qu’elle rassemble derrière sa candidature tout le parti y compris son aile gauche, me font penser qu’en cette période de crise économique et financière, elle sera la mieux à même de tenir fermement la barre au profit des couches moyennes et des plus défavorisés. Sa gestion efficace de la ville de Lille, ses expériences ministérielles passées, finissent de me conforter dans mon choix« .

Les primaires auront lieu le dimanche 9 octobre 2011 et si nécessaire le 16 octobre pour un deuxième tour. Toutes les personnes inscrites sur les listes électorales à Châtillon pourront voter. Pour des raisons bien compréhensibles, les bureaux de votes traditionnels seront regroupés en quelques points dans Châtillon. Ces lieux de votes seront communiqués aux Châtillonnais à la rentrée.

Pascal BUCHET se retire de la liste de gauche aux prochaines sénatoriales

mercredi 13 juillet 2011

Suite au jugement en 1ére instance pour lequel il a néanmoins fait appel, Pascal BUCHET a décidé de se retirer de la tête de liste de la gauche aux prochaines sénatoriales. Voici le communiqué par lequel il a annoncé sa décision :

Suite au suicide d’un agent municipal de Fontenay-aux-Roses, une enquête a été menée sous l’autorité du Procureur Courroye durant 4 ans. Elle n’a pas permis d’apporter la moindre preuve, la moindre trace, le moindre élément tangible d’un harcèlement moral. LeTribunal correctionnel de Nanterre a prescrit une amende de 8.000 € à l’encontre de Monsieur Pascal Buchet et n’a remis en cause ni ses mandats, ni son éligibilité. Pascal Buchet qui a toujours dit son innocence face à ce drame, a fait appel ce qui suspend cette décision. Il est inconcevable que dans un pays démocratique comme le nôtre, un procès puisse se tenir sur la base d’un calendrier imposé et de la seule enquête menée exclusivement à charge pendant 4 ans par les services du Procureur, sans recours à un juge d’instruction indépendant et impartial afin de respecter les droits élémentaires de la défense. Désigné démocratiquement par les militants socialistes pour être tête de liste aux prochaines élections sénatoriales mais agissant comme il l’a toujours fait, en responsable politique soucieux de l’intérêt général du Parti Socialiste et de la Gauche, Pascal Buchet décide aujourd’hui de ne plus être candidat aux prochaines élections sénatoriales.

Bien entendu, une autre tête de liste socialiste sera prochainement désignée par les adhérents du PS 92.

Schosteck rêve de se débarasser des électeurs

mercredi 6 juillet 2011

Conseil municipal mercredi 6 juillet : le maire, Jean-Pierre Schosteck, comme d’hab’, ne tient pas compte de l’opposition PS-Verts-Modem – Châtillon Pour Tous (pourtant près de 49% aux dernières municipales et majoritaire depuis à chaque scrutin, que ce soit les régionales, les cantonales ou les européennes, avec des scores osclillant entre 52 et 58%…). L’UMP truste tous les postes d’administrateurs (une bonne centaine) dont l’élection n’est pas soumise à la proportionnelle. Aujourd’hui encore, l’UMP a élu avec 100% des voix de la majorité au poste d’administrateur de la société HLM Châtillon-Habitat, un « démocrate » qui, hier encore, lors d’une réunion de quartier très animée à Félix Faure sur les projets immobiliers de la mairie, lançait à un habitant qui exprimait son mécontentement : «  Si vous n’êtes pas content, vous n’avez qu’à aller habiter ailleurs« . Degré zéro de la politique. Pathétique.

Innovation politique : Schosteck veut des élections à un seul électeur : lui.

Mercredi soir, Jean-Pierre Schosteck s’est risqué  à penser supprimer les électeurs lpour les prochaines municipales. Tant qu’à faire, l’appétit vient bien en mangeant….En effet, à l’opposition PS qui lui faisait remarquer que sa façon de gérer les « fameux » emprunts toxiques allait se traduire par un report des plus gros risques après 2014, donc après les prochaines élections municipales, beau cadeau empoisonné si l’opposition venait à confirmer ses derniers scores électoraux et s’installait aux affaires, le maire a balayé ses critiques en lui répondant notamment  qu’il « serait encore là après 2014″… Bref, ce ne serait apparemment plus aux électeurs de décider par leurs votes mais, bien à Schosteck de se désigner lui-même. On a connu ça en d’autres temps dans d’autres pays. Ceux où l’on découpait dans les photos officielles les visages de ceux qui ne plaisaient pas ou plus aux autorités. Tout comme aujourd’hui dans « Châtillon Informations » où systématiquement les photos des cérémonies officielles sont prises en prenant bien soin de choisir des angles qui permettent d' »oublier » les élus de l’opposition qui sont pourtant bien présents. On donne aussi un seul micro au Conseil municipal pour les 8 conseillers de l’opposition qui doivent alors se contorsionner pour pouvoir parler dans cet unique micro, qui plus est  quasiment rivé à la table sur laquelle il est posé. Pas de locaux non plus pour l’opposition municipale comme le prévoit pourtant la loi., etc. On pourrait en écrire des lignes et des lignes sur ces manquements réguliers à la démocratie.

Bientôt des pull-over en laine tricotés pour Schosteck ?

Bref, tout cela nous fait beaucoup penser à l’Union Soviétique des années 60 que pourtant Schosteck et ses amis prétendaient alors combattre. C’est vrai, les élus de l’opposition à Châtillon  ne sont pas jetés en prison ou fusillés dans la neige sans bandeaux sur les yeux. Et pourvu que ça dure. Et a priori les conseillères municipales de droite ne lui tricotent pas de pull-over en laine pour son anniversaire. Au fond, c’est peut-être bien les deux seules différences qui subsistent. Encore que pour les pull-over, on ne soit pas complètement sûr…