Dimanche, votez constructif, votez Martine GOURIET !

Dimanche 20 mars, c’est-à-dire le dimanche qui vient, ce sera l’occasion pour vous d’exprimer par vos votes, les bureaux seront ouverts de 8 h à 20 h, votre souhait de voir se renouveler le mandat de Martine GOURIET, la conseillère générale sortante. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle a bien fait son boulot, il suffit de lire son bilan 2004-2010 qu’elle a diffusé à 15 000 foyers châtillonnais en début de campagne électorale. Et aussi, parce qu’avec son suppléant, Patrick WIDLOECHER, elle fait 50 propositions concrètes et financées pour un département des Hauts-de-Seine plus solidaire, en cette période où beaucoup souffrent de la crise. Mais aussi, par la même occasion, un département qui réponde aux justes attentes de tous, que ce soit en matière de transports, d’environnement, de culture, de logement et de sécurité car des années de gestion UMP ont dégradé fortement la situation malgré les discours péremptoires de ses représentants. Les propositions de Martine GOURIET ont également été distribuées dans les foyers châtillonnais qui, ainsi, peuvent juger sur pièce.

La gauche et le centre participent fort logiquement au débat démocratique

Comme à chaque élection, les écologistes, le Front de gauche et le Modem présentent des candidats au 1er tour avec des propositions souvent intéressantes, en tous cas constructives. En se présentant, les candidats de la gauche et du centre ne s’opposent pas particulièrement à la candidate socialiste comme essaie de le faire croire dans son discours le candidat UMP-Nouveau Centre-sarkozyste. Ces candidats républicains et démocrates défendent seulement leurs idées. C’est ce que nous appelons, participer à un débat d’idées démocratique. Qui peut les en blâmer ? Le mensonge du candidat UMP témoigne au moins de sa fébrilité. Il est vrai que son mentor, Nicolas Sarkozy, dont il défend mordicus la politique, est au plus mal dans l’opinion publique.

Comme programme, la droite se contente de l’invective. Dommage.

Côté droite et extrême-droite, on est loin de cette démarche de progrès. Le Front national cache sa candidate derrière la photo de Marine Le Pen et son programme. C’est court, très court et ça se résume en gros à taper sur les immigrés et l’islam en les rendant responsables de tout. Sarkozy peut dormir tranquille, on a retrouvé les fautifs de la situation économique et sociale catastrophique que nous vivons aujourd’hui. Ouf ! Drôle de programme tout de même pour des élections cantonales dont les prérogatives portent principalement sur les transports, les collèges, la culture, la voirie, l’environnement. L’extrême-droite, en mélangeant tout, est une nouvelle fois hors sujet et nous emmène joyeusement et comme d’hab’ dans une impasse.

Le candidat de l’UMP mélange lui aussi allègrement les torchons et les serviettes en parlant dans sa communication anorexique, un coup, de problèmes relevant de la gestion de la commune, un coup des affaires qui intéressent plutôt le niveau régional, mais, pas de chance, rarement des cantonales, ce qui est pourtant le sujet du jour. On subodore qu’il ne va pas avoir une bonne note non plus…

Son programme ? Critiquer Martine Gouriet. Et encore, critiquer Martine Gouriet, et encore, et encore… un véritable  supplice chinois, d’autant que par manque d’imagination sans doute, l’UMP aura diffusé 4 fois le même tract au marché. Pitié ! Même avec un café offert, ça avait du mal à passer. Si encore ses critiques étaient un minimum fondées. Mais non, ce sont des élucubrations fantasmagoriques qui ne convainquent personne, pas même d’ailleurs une partie importante des conseillers municipaux de sa majorité que l’on n’aura pas beaucoup vu dans sa campagne. Même le maire a attendu les derniers jours pour se fendre d’un mot de soutien adressé notamment aux personnes âgées. Vu la tête qu’il fait sur la photo, on a compris que le Boulet en question, ce n’était pas sa tasse de thé mais plutôt quelque chose qu’il traînait. Pensez-donc, un candidat déjà deux fois battu aux cantonales et désigné par l’appareil de l’UMP contre son candidat, Jean-Claude Carepel, du coup devenu muet comme une carpe depuis son éviction de la candidature UMP. Regardez son blog, il en est resté aux vœux de bonne année… 2011 quand même, on vous rassure.

Voter Gouriet, c’est voter pour une démarche de proposition tout en votant contre l’invective stérile

Dommage, cette attitude de la droite qui prive les Châtillonnais et les Châtillonnaises d’un débat intéressant sur des choses qui concernent tout de même leur vie quotidienne et donne au passage une mauvaise image de la politique En votant pour Martine Gouriet dimanche, vous élirez quelqu’un qui saura défendre avec pugnacité, et maintenant avec une expérience certaine, les dossiers châtillonnais au Conseil général. Elle s’inscrira toujours dans une démarche constructive pour faire avancer les choses positivement, il suffit d’aller sur son blog www.gouriet.com pour le constater. Ca vaut quand même le coup de voter pour elle, non ?

Laisser un commentaire