Archive pour mars 2011

CANTONALES : MARTINE GOURIET REELUE AVEC 52% DES VOIX

dimanche 27 mars 2011

Martine GOURIET a été réélue dimanche soir avec un peu plus de 52% des voix contre son adversaire UMP-Nouveau Centre, le sarkozyste Jean-Paul Boulet, encor…boulé aux cantonales et ceci pour la troisième fois de suite… C’est ce que l’on peut appeler, comme au cinéma, un comique de répétition…

Cette victoire de toute la gauche et des écologistes est aussi la victoire de la morale contre une droite qui se sera comportée de façon indécente pendant cette campagne vis-à-vis de la candidate du PS et de son suppléant, Patrick Widloecher, encore villipendiés tous deux dans des termes insultants lors du dernier meeting de l’UMP, tenu jeudi soir à l’école Marcel Doret. La défaite d’Isabelle Balkany à Levallois entre dans cette moralisation de la vie politique  de plus en plus souhaitée par les électeurs des Hauts-de-Seine.

A l’annonce du résultat final, Martine Gouriet et son suppléant sont montés sous des applaudissements nourris sur la tribune érigée dans le bureau de vote centralisateur situé salle du théâtre municipal, bientôt rejoints par Jérôme Desquilbet (Europe Ecologie- Les Verts) et Jocelyne Le Métayer (Front de Gauche) venus ainsi partager la victoire qui était aussi la leur. Martine Gouriet en a profité pour remercier les militants du PS et les sympathisants pour leur investissement dans la campagne ainsi que tous ceux qui ‘l’ont soutenu pour le deuxième tour, électeurs écologistes, du Front de gauche et, sans doute aussi de nombreux électeurs du Modem rebutés par les postures ultra droitières de l’UMP. Elle a également souligné la force de la démarche de propositions du Parti Socialiste, l’esprit de construction contre l’invective permanente.

C’est aussi une défaite pour Jean-Pierre Schosteck

Cette victoire est d’autant plus méritante que plusieurs milliers de nouveaux habitants sont venus s’installer à Châtillon depuis la dernière élection de 2004, habitants chez lesquels le Parti Socialiste a su conforter ses positions, et que Jean-Pierre Schosteck, quasi invisible au début de la campagne électorale, s’est fortement investi les 15 derniers jours en envoyant notamment de nombreux courriers aux domiciles des électeurs châtillonnais. Du coup, la défaite de Jean-Paul Boulet devient aussi la sienne dans cette campagne électorale qu’il aura vue comme, en quelque sorte, un dernier test avant les prochaines élections législatives. Cela augure bien pour l’avenir de la gauche et des écologistes à Châtillon, avec en ligne de mire les Présidentielles et les legislatives de 2012 puis les Municipales de 2014.

Pas besoin d’un élu UMP sarkozyste de plus à Châtillon : votez Martine GOURIET, la candidate de toute la gauche, des écologistes et des républicains

jeudi 24 mars 2011

L’UMP de Sarkozy tient déjà le Conseil Général des Hauts-de-Seine, la circonscription législative dans laquelle se trouve Châtillon, la mairie de Châtillon, la présidence de l’intercommunalité Châtillon-Montrouge.. Et pourtant, chaque jour, la vie est plus difficile pour une large majorité de Châtillonnaises et de Châtillonnais. Alors, pas la peine d’ajouter à cette liste de poste tenus par la droite, sarkozyste, un UMP de plus en tant que conseiller général. Si encore c’était pour faire une politique en faveur des populations locales. Mais, pour casser le lien social, diviser les gens sur de faux-débats, voire les opposer, briser les acquis sociaux dont certains datent de la Libération, mentir comme un arracheur de dents, ne pas s’occuper des quartiers populaires, ghettoiser les jeunes, la coupe est pleine. Ras le bol des sarkozystes ! Qu’ils restent chez eux ! Et le meilleur moyen pour qu’il en soit ainsi, c’est encore de voter pour celles et ceux qui se battent au quotidien pour les gens, et en l’occurence, dimanche 27 mars à Châtillon, pour Martine GOURIET, la conseillère générale sortante PS, devenue pour le 2ème tour, la candidate du rassemblement de toute la gauche (Front de Gauche, Parti radical de Gauche, MRC, etc.), des écologistes et des républicains.

Vous qui en avez marre des pitreries de Sarkozy et de sa politique socialement injuste, éliminez son représentant local et supporteur et, en même temps, vous ne mettez pas ainsi tous vos oeufs dans le même panier. Votez massivement pour Martine GOURIET et Patrick WIDLOECHER, son suppléant. Plus leur victoire sera large et mieux ce sera pour vous et pour la ville de Châtillon. Déplacez-vous dans les bureaux de vote. Défendez vos intérêts face à ceux qui veulent, par exemple supprimer l’impôt sur la fortune ou augmenter de 30% en quelques années les tarifs de l’électricité, sans compter la loi Boutin sur le logement social applicable depuis le 15 mars et qui multiplie par deux les loyers pour certains locataires…

Dimanche 27 mars, pas d’hésitation, votez pour vous, votez Gouriet !

Encore loupé Mr le candidat UMP-Nouveau Centre…véritable Pinocchio de la vie politique locale

mardi 22 mars 2011

Sur son blog, le candidat sarkozyste de Châtillon continue de prendre ses désirs pour des réalités. Il y affirme que (nous citons la partie du texte écrite en gras) « La candidate du Front de gauche n’appelle pas à voter pour elle » (pour elle = pour Martine Gouriet). Les électeurs châtillonnais qui vont recevoir les professions de foi des deux candidats, jeudi ou vendredi, pourront vérifier sur pièce le nouveau et gros mensonge du candidat de la droite puisque la candidate du Front de Gauche y appelle bien, c’est écrit noir sur blanc, à voter pour Martine Gouriet au deuxième tour. Jean-Paul Pinocchio va encore voir son nez s’allonger…

Durant toute cette campagne, il n’aura jamais été possible de débattre propositions contre propositions avec le candidat de droite car il les aura oubliées dans son placard ou non imaginées au profit d’une bordée  permanente d’invectives mensongères. On vous rassure, ça reste du niveau bac à sable. On connaît tous l’adage, plus les mensonges sont gros… En tentant de cette façon  de grapiller quelques voix, c’est encore la politique qui ne va pas en sortir grandie. Comme dirait l’autre, ce n’est pourtant pas le moment.

Face aux invectives du candidat de droite, affolé d’avoir fait perdre au 1er tour  du terrain à la droite parlementaire UMP-UDF par rapport aux dernières cantonales de 2004 (recul d’environ 6%), nous ne pouvons que conseiller à tous les démocrates, républicains, femmes et hommes de progrès de voter dimanche prochain 27 mars pour Martine GOURIET, la candidate qui fait des propositions concrètes et financées pour améliorer la vie des Châtillonnais sur ce qui est de la responsabilité du département (collèges, dépendance des personnes âgées, routes et voirie, transports en commun, environnement, culture), la candidate qui n’a pas non plus besoin, comme le copain à Sarkozy, de mentir à tout bout de champ pour exister. Dimanche, on compte sur vous !

Europpe Ecologie – Les Verts et le Front de Gauche appellent leurs électeurs à voter pour Martine GOURIET pour le second tour des élections cantonales dimanche 27 mars à Châtillon

mardi 22 mars 2011

Jérôme DESQUILBET, le candidat d’Europe Ecologie – Les Verts et Jocelyne LE METAYER, la candidate du Front de Gauche + NPA appellent publiquement à voter pour Martine GOURIET et Patrick WIDLOECHER dimanche prochain pour le second tour des cantonales.

Des appels clairs qui contredisent évidemment les élucubrations du candiadt UMP-Nouveau Centre qui clamait partout avant le 1er tour que la gauche était divisée et s’opposait à Martine Gouriet. Faudrait arrêter de fumer, camarade et éviter de prendre ses désirs pour des réalités. Rappelons qu’avec 34,6% des voix au 1er tour, le candidat sarkozyste de Châtillon ne retrouve pas les voix de 2004 qui s’étaient portées sur l’UMP et l’UDF, soit 41%. Ce recul se lisait facilement sur les mines renfrognées de ses partisans dimanche soir après le dépouillement au bureau centralisateur.

Par ailleurs, puisque l’on parle de divisions, regardez le triste spectacle offert aujourd’hui par l’UMP au sujet de la position à faire prendre à ses électeurs quand au second tour un candidat du PS se retrouve seul en ligne face à un candidat du Front National. Entre ceux qui prônent l’abstention, ceux qui militent pour le vote pour le candidat du PS, ceux qui préconisent le vote blanc, on n’y retrouve plus son latin. C’est du grand n’importe quoi. C’est qui les divisés ?

Dimanche votez pour la clarté et l’esprit de proposition, votez pour votre camp, celui qui défend les intérêts des salariés et des retraités et pas les milliardaires du Fouquet’s,  votez Martine GOURIET.

Cantonales 1er tour : Martine GOURIET en situation d’être réélue dimanche prochain

lundi 21 mars 2011

Le 1er tour a  été marqué à Châtillon par une forte abstention (57%) notamment dans les quartiers populaires où vivent les populations les plus durement touchées par la crise économique. Nous appelons les abstentionnistes qui sont opposés à la politique anti-sociale de Sarkozy et de ses représenatnts UMP-Nouveau Centre à Châtillon de ne pas laisser les autres décider à leur place et de reprendre le chemin des bureaux de vote pour exprimer leur ras-le-bol. Râler devant sa télé, ça fait du bien, mais sur le fond, ça reste inefficace.

Le rassemblement au deuxième tour (dimanche prochain 27 mars) des forces de gauche, des écologistes, des démocrates et des républicains doit permettre à Martine GOURIET, qui progresse de 3 % par rapport aux cantonales de 2004 qu’elle avait gagné avec 53% des voix, d’être réélue conseillère générale. Voici les résultats de ce 1er tour :

Inscrits : 20 909

Votants : 8 909

Nuls : 155

Exprimés : 8754

David LEFEVRE (Modem) 370 soit 4,23 %

Marine LE PEN (FN) : 1 052 soit 12,02 %

MARTINE GOURIET : 2 615 soit 29,87 %

Jérôme DESQUILBET (Europe Ecologie – Les Verts) : 1 105 soit 12,62 %

Jean-Paul BOULET (UMP- NC) : 3 032 soit 34,64%  (en 2004, UMP + UDF = 40%)

Jocelyne LE METAYER (Front de Gauche) : 580 soit 6,63%

Dimanche, votez constructif, votez Martine GOURIET !

jeudi 17 mars 2011

Dimanche 20 mars, c’est-à-dire le dimanche qui vient, ce sera l’occasion pour vous d’exprimer par vos votes, les bureaux seront ouverts de 8 h à 20 h, votre souhait de voir se renouveler le mandat de Martine GOURIET, la conseillère générale sortante. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle a bien fait son boulot, il suffit de lire son bilan 2004-2010 qu’elle a diffusé à 15 000 foyers châtillonnais en début de campagne électorale. Et aussi, parce qu’avec son suppléant, Patrick WIDLOECHER, elle fait 50 propositions concrètes et financées pour un département des Hauts-de-Seine plus solidaire, en cette période où beaucoup souffrent de la crise. Mais aussi, par la même occasion, un département qui réponde aux justes attentes de tous, que ce soit en matière de transports, d’environnement, de culture, de logement et de sécurité car des années de gestion UMP ont dégradé fortement la situation malgré les discours péremptoires de ses représentants. Les propositions de Martine GOURIET ont également été distribuées dans les foyers châtillonnais qui, ainsi, peuvent juger sur pièce.

La gauche et le centre participent fort logiquement au débat démocratique

Comme à chaque élection, les écologistes, le Front de gauche et le Modem présentent des candidats au 1er tour avec des propositions souvent intéressantes, en tous cas constructives. En se présentant, les candidats de la gauche et du centre ne s’opposent pas particulièrement à la candidate socialiste comme essaie de le faire croire dans son discours le candidat UMP-Nouveau Centre-sarkozyste. Ces candidats républicains et démocrates défendent seulement leurs idées. C’est ce que nous appelons, participer à un débat d’idées démocratique. Qui peut les en blâmer ? Le mensonge du candidat UMP témoigne au moins de sa fébrilité. Il est vrai que son mentor, Nicolas Sarkozy, dont il défend mordicus la politique, est au plus mal dans l’opinion publique.

Comme programme, la droite se contente de l’invective. Dommage.

Côté droite et extrême-droite, on est loin de cette démarche de progrès. Le Front national cache sa candidate derrière la photo de Marine Le Pen et son programme. C’est court, très court et ça se résume en gros à taper sur les immigrés et l’islam en les rendant responsables de tout. Sarkozy peut dormir tranquille, on a retrouvé les fautifs de la situation économique et sociale catastrophique que nous vivons aujourd’hui. Ouf ! Drôle de programme tout de même pour des élections cantonales dont les prérogatives portent principalement sur les transports, les collèges, la culture, la voirie, l’environnement. L’extrême-droite, en mélangeant tout, est une nouvelle fois hors sujet et nous emmène joyeusement et comme d’hab’ dans une impasse.

Le candidat de l’UMP mélange lui aussi allègrement les torchons et les serviettes en parlant dans sa communication anorexique, un coup, de problèmes relevant de la gestion de la commune, un coup des affaires qui intéressent plutôt le niveau régional, mais, pas de chance, rarement des cantonales, ce qui est pourtant le sujet du jour. On subodore qu’il ne va pas avoir une bonne note non plus…

Son programme ? Critiquer Martine Gouriet. Et encore, critiquer Martine Gouriet, et encore, et encore… un véritable  supplice chinois, d’autant que par manque d’imagination sans doute, l’UMP aura diffusé 4 fois le même tract au marché. Pitié ! Même avec un café offert, ça avait du mal à passer. Si encore ses critiques étaient un minimum fondées. Mais non, ce sont des élucubrations fantasmagoriques qui ne convainquent personne, pas même d’ailleurs une partie importante des conseillers municipaux de sa majorité que l’on n’aura pas beaucoup vu dans sa campagne. Même le maire a attendu les derniers jours pour se fendre d’un mot de soutien adressé notamment aux personnes âgées. Vu la tête qu’il fait sur la photo, on a compris que le Boulet en question, ce n’était pas sa tasse de thé mais plutôt quelque chose qu’il traînait. Pensez-donc, un candidat déjà deux fois battu aux cantonales et désigné par l’appareil de l’UMP contre son candidat, Jean-Claude Carepel, du coup devenu muet comme une carpe depuis son éviction de la candidature UMP. Regardez son blog, il en est resté aux vœux de bonne année… 2011 quand même, on vous rassure.

Voter Gouriet, c’est voter pour une démarche de proposition tout en votant contre l’invective stérile

Dommage, cette attitude de la droite qui prive les Châtillonnais et les Châtillonnaises d’un débat intéressant sur des choses qui concernent tout de même leur vie quotidienne et donne au passage une mauvaise image de la politique En votant pour Martine Gouriet dimanche, vous élirez quelqu’un qui saura défendre avec pugnacité, et maintenant avec une expérience certaine, les dossiers châtillonnais au Conseil général. Elle s’inscrira toujours dans une démarche constructive pour faire avancer les choses positivement, il suffit d’aller sur son blog www.gouriet.com pour le constater. Ca vaut quand même le coup de voter pour elle, non ?

Cantonales : succès du meeting du PS à Châtillon

mardi 8 mars 2011

Près de 300 personnes ont participé lundi soir 7 mars à l’Espace Maison Blanche à Châtillon au meeting du PS pour les cantonales. Après les interventions d’un représentant du Mouvement des jeunes socialistes (MJS), de Michèle CANET (Pdte du groupe PS au Conseil général), de Philippe KALTENBACH (Vice-Pdt du Conseil Régional et maire de Clamart), de Pascal BUCHET (Conseiller général et maire de Fontenay-aux-Roses et 1er Secrétaire du PS dans le 92), ce fut le tour de Martine GOURIET, conseillère générale de Châtillon et candidate à sa réélection, de prendre la parole pour rappeler notamment son action depuis 2004 sur le canton, les grands axes de son projet et ses propositions pour la mandature à venir.

Ensuite, ce fut le tour de l’invité vedette, Arnaud MONTEBOURG, de la direction du Parti Socialiste de soutenir dans son intervention tous les candidats du PS dans ce département qui, pour la première fois dans son histoire, peut basculer à gauche le 27 mars, au soir du deuxième tour. Au cours de son intervention, le dirigeant socialiste a dit avoir remarqué qu’ ici comme partout dans le pays, les candidats de l’UMP et de Sarkozy, peu fiers de leurs résultats et de la politique du gouvernement, cachent le plus possible leur appartenance à une opinion de plus en plus critique. Et d’ajouter avec humour :  » Les oiseaux se cachent toujours pour mourir… ». En résumé, une bien belle soirée de laquelle les participants sont repartis gonflés à bloc pour aller convaincre dans les prochains jours les électeurs qui peuvent encore s’interroger. Ca sent la gagne !

Cantonales à Châtillon : visite du chantier du tramway avec Jean-Paul HUCHON

dimanche 6 mars 2011

Samedi 5 mars, en fin de matinée, Jean-Paul HUCHON a visité à Châtillon (rond-point Division Leclerc) le chantier du tramway T6 (Châtillon – Viroflay).

De gauche à droite sur la photo : Philippe KALTENBACH (Vice -président du Conseil régional et maire de Clamart), Patrick WIDLOECHER (candidat suppléant aux prochaines cantonales à Châtillon), Martine GOURIET (Conseillère générale sortante et qui se représente), Jean-Paul HUCHON (Président du Conseil régional Ile-de-France). Visiblement, la joie et la bonne humeur étaient au rendez-vous !

Etaient aussi présents mais manquent sur la photo : Pascal BUCHET (maire de Fontenay-aux-Roses et 1er secrétaire fédéral du PS des Hauts-de-Seine), Benoit MARQUAILLE (Vice-président du Conseil régional et conseiller municipal du Plessis-Robinson) et Juana ALTAMIRANO (candidate aux cantonales sur Le Plessis Robinson – Clamart sud).

Cantonales à Châtillon : le candidat UMP-Nouveau Centre etc. déjà boulé !

mercredi 2 mars 2011

Dans son tract unique qu’il distribue et redistribue à l’envie (la méthode coué ?), le candidat UMP-Nouveau centre-soutien de Sarkozy, etc. sous-titre : « Pour Châtillon, un conseiller général efficace, c’est possible !  » On est prêt à le croire mais voilà que le candidat en question vient déjà de chuter à la première marche de l’escalier de la gloire qui devait le mener au Conseil général. En effet, la commission électorale, composée de fonctionaires indépendants, qui vérifie l’adéquation des documents de campagne (affiche, profession de foi, bulletin de vote , etc.), vient de le renvoyer à ses chères études car ses documents  ne respectaient pas du tout les règlements. Ce candidat qui pourtant « possède une parfaite connaissance des dossiers » (c’est écrit toujours dans le même tract), n’en a pas moins aussi, double faute, collé son affiche officielle sur les murs depuis trois semaines alors que la loi ne l’autorise qu’à partir du 7 mars, date de début de la campagne officielle. Et notre « spécialiste qui connait bien les dossiers » sauf apparemment celui des élections cantonales, va encore se louper une marche, donnant ainsi l’impression de mélanger campagne électorale et chemin de croix.

Il semble donc aussi efficace que ses copains parlementaires du Nouveau Centre à qui on a demandé récemment, comme à tous les partis représentés à l’Assemblée nationale, de désigner dans leurs rangs une femme député pour s’exprimer le 8 mars, date de la Journée de la Femme. Ben, ils n’ont que des députés hommes au Nouveau Centre, ça, c’est ballot. En fait, au Nouveau Centre, la femme, elle est juste bonne à faire bien sur les affiches. Ah voilà que l’on en revient aux « fameuses » affiches…

La morale de cette histoire à se taper sur le ventre, en ces temps de crise, un rire vaut un bifteck, c’est que le mieux dans cette élection cantonale à Châtillon, c’est  encore de voter Martine Gouriet au 1er tour le 27 mars, car c’est une candidate vraiment efficace, elle, qui ne sera pas que sur l’affiche mais, avec votre soutien, siègera dès le 28 mars dans la salle du Conseil général renouvelé.

Grand meeting de campagne à l’Espace Maison Blanche pour les cantonales à Châtillon

mardi 1 mars 2011

Venez nombreux !