Cantonales 2011 à Châtillon : Jean-Claude Carepel, le candidat de l’UMP, reste dans ses starting-blocks…

Désigné juste avant les vacances par Jean-Pierre Schosteck comme devant être le candidat de l’UMP aux prochaines cantonales de mars 2011 sur la circonscription de Châtillon (Martine Gouriet, PS, est la conseillère générale sortante), Jean-Claude Carepel est resté dans ses starting-blocks après le coup de feu du starter. Les caciques de l’UMP réuni récemment autour d’un bon repas ont en effet désigné un autre candidat que Jean-Claude Carepel pour défendre les couleurs de Sarkozy dans la circonscription. Il est vrai que le blog du vrai-faux candidat de l’UMP était resté bloqué tout l’été sur une information datée du…18 juin. Cela aurait du nous mettre la puce à l’oreille…

Au Parti Socialiste, on procède un peu différemment. Tous ceux qui le souhaitent peuvent se présenter à la candidature, par binôme, un titulaire et un suppléant, soumettre ensuite ce binôme  au vote des adhérents de la section de Châtillon. Il se déroule à bulletins secrets dans une urne et, c’est le binôme qui aura obtenu le plus de voix après le dépouillement des bulletins de vote qui sera désigné candidat.  Autres mœurs qu’à l’UMP, autre conception de la démocratie aussi. Les noms du binôme retenu par les adhérents de la section du PS de Châtillon seront transmis à la Fédération du Parti Socialiste à la mi-septembre.

Laisser un commentaire