Archive pour août 2010

MARDI 7 SEPTEMBRE : grande journée d’actions et de grève contre le projet du gouvernement sur les retraites

jeudi 26 août 2010

Bloquez dès aujourd’hui cette date du 7 septembre sur vos agendas. La journée nationale de grèves et de manifestations pour faire retirer le projet anti-social de réforme des retraites, proposé par le gouvernement Sarkozy-Fillon-Woerth, s’annonce d’ores-et-déjà puissante.

La journée de lutte contre ce projet  organisée avant les vacances, avait réuni environ un million de manifestants dans toute le France. Le 7 septembre, il faudra faire beaucoup plus si nous voulons faire reculer le gouvernement sur cette question vitale des retraites pour notre avenir et celui de nos enfants.

Martine Aubry et le Parti Socialiste ont déjà annoncé qu’ils seront présents au sein de la manifestation qui est prévue à Paris. Nous reviendrons prochainement sur cette journée nationale.

Sarkozy – Sarkozi : tous les chemins mènent à Rom

dimanche 22 août 2010

C’est le site internet du journal Le Monde  ( www.lemonde.fr) qui nous l’apprend : le porte-parole des Roms  en Autriche s’appelle…Rudolf Sarkozi.

Egalement membre du Parti Social démocrate (SPÖ), Rudolf Sarkozi, qui s’inquiète au passage de la dérive du gouvernement français au sujet des Roms,  déclare au Monde.fr : «  Ce patronyme de Sarkozi  est typiquement rom. Certains, dans un souci d’intégration, l’ont même abandonné de crainte d’être stigmatisés »…

A force de tirer sa politique sécuritaire dans tous les sens, notamment pour masquer son incapacité à obtenir des vrais résultats malgré une trentaine de lois supplémentaires prises depuis 8 ans qu’il est sur le sujet (comme Ministre de l’Intérieur puis Président de la République), Nicolas Sarkozy va finir par se tirer une balle dans le pied tout seul.

La politique française vue…de Montréal

jeudi 19 août 2010

Trois semaines de vacances passées à Montréal, trois semaines pendant lesquelles je me suis astreint à lire tous les jours la presse quotidienne locale et à regarder de temps en temps les journaux télévisés de Radio-Canada, la première chaîne de TV au Canada.

Bien sûr, en tant que Français, je me suis intéressé à travers ces médias aux nouvelles provenant de la France. Il faut savoir que le Canada est un pays qui oscille politiquement entre les libéraux et les conservateurs, avec une particularité au Québec, un fort courant indépendantiste, mais, au fond, plus « national » que de gauche. Les médias sont à l’avenant de cette répartition politique.

Or qu’ai-je constaté pendant ces trois semaines ? Que ce qui se passait en France était largement relaté ici. Malheureusement, hormis une brève pour annoncer l’achat par GDF d’une entreprise d’électricité anglaise, l’actualité de la France n’a transpiré qu’à travers les actions sécuritaires du gouvernement de Sarkozy (les gens du voyage et les Roms, les sanctions envisagées contre les parents de délinquants, le hooliganisme dans le football, etc.). Parfois deux pages entières sont consacrées à ces informations dans le quotidien du jour.

La surprise vient du fait que ces actions sont très largement critiquées. C’est même un euphémisme lorsque l’on lit, par exemple, dans « Le Journal de Montréal » que « la France devient un pays raciste et xénophobe » (sic). Ou dans « La Presse », que les mesures prises par Hortefeux contre les supporteurs du PSG sont « abusives et arbitraires » car mettant tous les supporteurs, les vrais, des milliers, et la centaine hooligans, dans le même sac.

Par ailleurs, l’ensemble de la presse, journaux gratuits compris, rapporte très largement les critiques et mises en garde des Nations-unies et la CEE.

Résistance !

Au final, cette politique de Sarkozy donne de la France (quand même, le pays de la naissance des Droits de l’Homme !), une image désastreuse. Sarkozy, lui-même en « profite ». Par exemple, dans l’émission satirique dominicale de Radio-Canada (diffusée à 1h30 du matin en France pour ceux qui peuvent capter cette télé), Sarkozy y est représenté en de Funés et on le fait passer vraiment pour un guignol. Aussi, quelques discussions impromptues dans la rue avec des Montréalais. Dès que je dis que je suis Français, on me balance très négativement Sarkozy à la figure. J’invente ? Allez au Canada et vérifiez par vous-même.

Dans Le Monde du 17 août 2010, un lecteur écrivait : «  En juin 1940, il n’y avait pas de sondages d’opinion. Imaginons un instant qu’un sondage ait été réalisé le lendemain du discours de Pétain : une forte majorité des Français aurait très certainement approuvé ce discours. Aujourd’hui selon un sondage de l’IFOP(…), une majorité de Français approuve le discours sécuritaire de Sarkozy ». Et le lecteur de conclure : « Et alors ! Pour tous ceux qui, comme moi, ne se reconnaissent pas dans ce discours, la seule voie possible est la résistance à ce vocabulaire de guerre civile et de rejet d’une partie de nos compatriotes ».

Oui, résistons ! Républicains et démocrates, de droite comme de gauche, organisons la résistance contre cette dérive inacceptable des valeurs de la France. Pour cette action vitale pour l’image et l’honneur de notre pays, pour une vie au quotidien basée sur la solidarité entre tous les habitants de notre pays, on pourra compter légitimement sur l’engagement du Parti Socialiste, soyez-en sûrs.

Patrick Widloecher

Parti Socialiste de Châtillon

Conseiller municipal d’opposition à la Mairie de Châtillon