Archive pour juin 2010

Fête de quartier très suivie mercredi à Vauban – Peyronet

mercredi 30 juin 2010

Pour une première, c’est une réussite. Organisée à Vauban, à l’initiative de la nouvelle association de locataires (CGL) créée il ya quatre mois à peine et qui compte déjà une centaine d’adhérents, la fête s’est tenue toute l’après-midi de mercredi et le soir jusqu’à minuit, rassemblant plusieurs centaines d’ habitants du quartier Vauban – Peyronnet. Danses orientales, chanteurs de rap originaires du quartier, baraque à frites, bar, jeux, etc…une animation qui aura été soutenue tout au long de la journée.

Martine Gouriet (conseillère générale PS de Châtillon et conseillère municipale d’opposition) l’après-midi, et Patrick Widloecher, conseiller municipal socialiste de Châtillon, en soirée, sont venus apporter leur soutien à cette sympathique initiative.

FETE, MAIS AUSSI, ACTION
Initiative de fête mais aussi d’action pour en finir avec « le triste monde de l’habitat social » qui est aussi le titre de la newsletter de la section CGL des locataires deu quartier Vauban-Peyronnet. Une action qui a déjà permis quelques avancées notables comme le renvoi d’un concierge épouvantable pour les habitants ou le rebouchage partiel de trous dans la chaussée. Autre lueur d’espoir : la privatisation du parking du site au seul profit des habitants de ce quartier, notamment par la pose de barrières aux entrées et sorties, trsè vieille revendication, semble acquise pour septembre prochain, le conseil général ayant débloqué les sommes nécessaires. En attendant, les habitants peuvent solliciter de l’association CGL des auto-collants à coller sur leur voiture pour signaler qu’ils sont bien du quartier et donc, peuvent stationner logiquement sur le parking du lieu.

Le maire, électoralement inquiet dans un quartier qui ne lui est déjà pas favorable et sachant que le Parti Socialiste soutenait l’action des habitants du quartier et la création de l’association, est venu serrer rapidement quelques louches à l’heure de l’apéro, accompagné de son improbable candidat aux prochaines cantonales et faisant savoir aux personnes rencontrées que c’était lui qui avait obtenu, en envoyant un courrier au Conseil général, la subvention nécessaire aux travaux. Voilà cependant qui n’effacera pas des années d’immobilisme du maire dans ce quartier qu’il souhaite transformer en ghetto en y concentrant les familles de condition modeste.

Le Parti Socialiste, quant à lui, est très à l’aise dans ce quartier, car il a toujours été aux côtés de ses habitants qui le lui rendent bien en votant massivement pour lui, et pour la gauche en général, lors de chaque  élection. Affaire à suivre car les motifs d’ insatisfaction sont encore nombreux dans ce quartier comme par exemple, la question des antennes de téléphonie mobile placées sur les toits des immeubles ou celle des charges insupportables et même, parfois, illégales, que subissent chaque mois les habitants du quartier !

Prochain Conseil municipal, jeudi 1er juillet à 20 heures

mercredi 30 juin 2010

Le prochain Conseil municipal de Châtillon se tiendra le jeudi 1er juillet à partir de 20 heures dans la salle des fêtes de  la Mairie.  A l’ordre du jour, les principaux points suivants :

Coeur de Ville, statistiques environnement, plan de déplacement de la commune, collecte sélective, dénomination des nouvelles voies dans le quartier de l’Aérospatiale.

Pour bénéficier de places assises, les spectateurs châtillonnais doivent prendre la précaution de venir un petit peu en avance.

2 millions de manifestants contre la réforme des retraites !

vendredi 25 juin 2010

Les organisations syndicales (sauf FO qui faisait malheureusement bande à part) ont vu juste : la journée de grèves et de manifestations contre le projet du gouvernement sur les retraites a connu un vrai succès et une mobilisation sans égale depuis le fameux mouvement social de 1995 : 2 millions de personnes ont ainsi manifesté dans toute la France. Aujourd’hui, les représentants du  gouvernement font semblant de ne pas entendre et se répandent dans les médias en expliquant que ce n’est qu’une question de pédagogie. Il faudrait expliquer les bienfaits de cette réforme à des salariés qui n’auraient pas compris. On a déjà entendu cette musique par le passé, par exemple,  lors du dernier référendum sur la constitution européenne. Avec les résultats que l’on connaît pour ceux qui « avaient compris »…

Maintenant, le projet sur les retraites va passer en commission au Parlement puis, il sera soumis aux votes des députés et sénateurs. Nul doute que d’ici là, le mouvement de protestation contre cette réforme injuste, qui pénalise en premier les femmes et ceux qui ont commencé tôt à travailler, c’est-à-dire, souvent les plus bas salaires, va s’amplifier et qu’il pésera sensiblement sur la suite.

Le Parti Socialiste était largement présent dans les différents cortèges hier et à comencer par celui de Lille où Martine Aubry, notre première secrétaire et maire de Lille, se trouvait au premier rang. Elle a rappelé la position du Parti Socialiste qui vise notamment à maintenir l’âge de 60 ans pour le départ à la retraite et à faire payer ceux qui ont les moyens et qui se sont enrichis ces dernières années grâce aux gains de productivité obtenus par les travaileurs. 10% des richesses du pays sont ainsi passés des poches de ces derniers dans celles des plus riches. L’argent existe bien, encore faut-il que le gouvernement de Sarkozy-Fillon ait envie de le chercher là où il est…

Tous à la manif jeudi après-midi pour défendre nos retraites !

jeudi 24 juin 2010

Le projet du gouvernement sur les retraites est au moins clair sur une chose : ce sont encore les salariés qui vont devoir payer, le capital et les grandes fortunes peuvent dormir tranquilles. On n’en entendait pas moins d’un gouvernement des plus réactionnaire depuis la Libération. Seul, les hauts revenus vont devoir mettre la main à la poche : ils passeront pour leur tranche d’imposition de 40% à 41% … 1% de plus d’impôts à payer, on tremble pour eux.

En supprimant l’âge légal de départ à la retraite de 60 ans, le gouvernement Sarkozy-Fillon pénalise en premier les femmes qui ont le plus de mal à présenter le nombre d’annuités requis et ceux qui n’ont pas fait d’études et ont commencé à travailler très tôt, ce sont le plus souvent des bas salaires.

Face à ce mépris des salariés, et au moment où ce gouvernement « tout pour ma gueule » (cigares de Blanc, rémunérations de Boutin, maison de Joyandet, affaire Woerth, et le feuilleton n’est pas prêt de s’arrêter) montre sa cupidité, les salariés et retraités se doivent de riposter fermement. Ils participeront massivement à la grève et à la manifestation prévue cette après-midi à Paris, de Bastille à République. Le Parti Socialiste sera évidemment présent auprès des manifestants.