Archive pour mai 2010

Conseil municipal reporté au mardi 1er juin

jeudi 13 mai 2010

En raison de la remise tardive du rapport du Commissaire Enquêteur sur le projet Coeur de Ville, le conseil municipal prévu le mercrdi 19 mai a été reporté au mardi 1er juin 2010 à 20 heures. Du coup, on connaît au moins, par avance, un des sujets qui sera mis à l’ordre du jour…

Prochain Conseil municipal le mercredi 19 mai à 20 heures

vendredi 7 mai 2010

La prochaine réunion du Conseil municipal  aura lieu mercedi 19 mai à 20 heures dans la Salle des Mariages de la mairie de Châtillon. A ce jour, nous ne connaissons pas encore son ordre du jour. Néanmoins, n’ hésitez pas à venir soutenir les conseillers municipaux de l’opposition (1). Les places assises étant en petit nombre,  il est conseillé de venir un bon quart d’heure avant le début  de la séance.

(1) Par ordre alphabétique : Catherine Doiret, Alain Fabart, Christiane Gourdin, Martine Gouriet, Françoise Montseny et Patrick Widloecher pour le groupe du Parti Socialiste et de Châtillon Pour Tous, Jérôme Desquilbec (Les Verts) et Jackie Boulay (Modem)

Les facteurs de Châtillon en grève (juste) depuis plusieurs jours

lundi 3 mai 2010

Une réorganisation du service de la distribution du courrier à Châtillon a entraîné une grève massive des facteurs. et factrices de notre commune. Cette grève entre dans sa deuxième semaine et elle est très largement suivie. Si toutes les boîtes aux lettres des Châtillonnais n’en sont pas pour autant systématiquement vides, c’est que La Poste fait distribuer à la place des grévistes… ses cadres (!) et des facteurs venant d’autres villes du département comme de Colombes par exemple.

D’autres choix sont possibles

Quel est le motif de ce courroux des facteurs et des factrices de Châtillon ? Comme à chaque fois que le progrès technique le permet, La Poste en profite pour supprimer des emplois, donc, CQFD, réduire ses charges. Bien sûr, d’autres choix sont possibles, comme par exemple de profiter du progrès pour réduire la durée du temps de travail. C’est à travers ce type de conflit que l’on peut mesurer que la droite (qui privatise La Poste) et la gauche (qui fait signer une pétition contre la privatisation), ce n’est juste pas la même chose, contrairement à ce que certaines personnes peuvent parfois affirmer, celles-là même qui veulent décourager les électeurs populaires et de sensibilité de gauche de se rendre aux urnes.

Revenons un instant à cette réorganisation : outre qu’elle supprime des emplois, ce ne sera plus le même facteur qui passera chaque jour de la semaine chez vous. Bonjour le lien social ! Et la qualité de service, car il faut être un habitué de la tournée et bien connaître ses habitants pour leur distribuer plus rapidement le courrier et savoir aussi redresser quelques erreurs éventuelles d’adresses. Bref, pour gagner quelques euros, on va encore s’asseoir sur le service public et la qualité de service.

Les Châtillonnais sont-ils informés de cette grève, de cette réorganisation et de ses conséquences pour eux ? Que nenni ! Pas un mot sur le site de la mairie qui est pourtant bien informée de la situation puisque le maire, en personne, a reçu très récemment une délégation de grévistes pour leur tenir le discours…de la direction de La Poste. Il est vrai que notre député-maire a voté des deux mains la privatisation de La Poste au Parlement. Il fait donc profil bas sur une de ses conséquences négatives. Seul le site citoyen, www.monchatillon92.com tente de glaner des informations pour le profit des châtillonnais internautes.

La Poste se tire une balle dans le pied

Le Parti Socialiste, quant à lui, soutient cette juste lutte des facteurs et des factrices de Châtillon qui défendent leurs conditions de travail et de vie, et la qualité de service du courrier que les Châtillonnais sont en droit d’attendre d’une entreprise qui a réalisé en 2009 plusieurs centaines de millions d’euros de profit. A quoi ça sert de faire des profits si c’est pour supprimer aussitôt des emplois (donc augmenter à terme d’autant le nombre de chômeurs)  et affaiblir la qualité du service postal rendu ? Si toutes les entreprises agissent de cette façon, c’est sûr, la France ira dans le mur et les Français avec. Et, au bout du bout, que leurs dirigeants ne se fassent pas d’illusion, La Poste aussi. Car en diminuant l’emploi, on fait baisser la demande donc l’activité économique. Et si l’activité économique  baisse, les activités de La Poste vont aussi baisser car c’est complètement lié. C’e que fait La Poste, c’est ce qu’on appelle, se tirer une balle dans le pied…