La Gauche progresse encore…………mais pas assez pour l’emporter.

Pour ceux qui en doutaient, ce deuxiéme tour a mis en lumiére la grosse machinerie UMP dans les Hauts-de-Seine, le département cher à Nicolas Sarkozy et à son mentor Charles Pasqua, duquel il a copié les méthodes électorales : mini-bus pour récupérer les électeurs ayant des difficultés à se déplacer, passage de Pemezec, le député déchu, dans les bureaux de vote pour faire pression sur les électeurs, procuration en masse, la droite a fait son boulot. En effet, malgré une nette progression de la gauche au premier tour (plus de 5%), et une meilleure mobilisation des électeurs au second tour (+6,66% de votants), la gauche n’a pu que réduire à un peu moins de 1200 voix l’écart de 3000 voix enregistré au deuxiéme tour des législatives de juin 2007. Résultat : 51,56% pour la droite contre 48,44% pour Philippe Kaltenbach ( Parti socialiste ). Comme l’a commenté ce dernier aprés l’annonce des résultats : « C’est une circonscription qui reste à droite. Nos résultats sur Clamart (51%) et sur Fontenay (57%) sont en revanche de bonne augurepour les municipales »

Et à Châtillon, quen est-il? Le candidat UMP, qui sera aussi la tête de liste de la droite aux prochaines municipales, a réalisé 53,03% contre 46,97% soit 540 voix d’avance ( 25 par bureaux de vote en moyenne) sur 9247 votants. Rappelons le taux d’abstention à Châtillon: 55,50% contre 53,88% en moyenne dans les trois autres villes de la circonscription, donc 1,62% de votants en moins. On peut envisager qu’ aux municipales il y aura 20% à 25% de votants en plus. Qui seront-ils? En observant les résultats bureaux de vote par bureau de vote, on s’aperçoit que c’est encore dans les milieux populaires, plutôt favorable à la gauche, que l’on a le moins voté, même si le travail militant du PS de ces derniéres semaines a pu réveiller quelques électeurs de ces couches sociales, ce qui explique le résultat contraire de certains bureaux comme le n°15 ( quartier République) où Schosteck ne retrouve même pas son pourcentage du premier tour : 56,22% contre 56,93% au premier tour ( 57,67% si l’on ajoute le front national). Comme quoi, à ceux qui pouvaient en douter encore, le travail militant de proximité, le travail militant de proximité, le porte à porte, paient.
Compte tenu du fait que la tête de liste aux municipales sera une locale, Martine Gouriet, bien connue des habitants pour son sens de l’écoute et du dialogue et de la qualité de son travail d’élue, que la droite semble avoir mieux mobilisé que la gauche pour cette partielle et que cette derniére a des réserves, certes assommées socialement par la politique de Sarkozy, mais on va aider à relever la tête, tout reste encore possible les 9 et 16 Mars prochain. La bataille va être rude, on va s’accrocher, gagner les voix une par une.
Pour la petite histoire, beaucoup auront noté que le nom même de Sarkozy avait disparu des derniers papiers de Schosteck comme dans sa profession fe foi par exemple. A peine élu, voilà Sarkozy qui revient « Le département 92 reste un bastion du Sarkozysme…………. », P.Devidjian sur la scéne du théatre de Châtillon juste aprés les résultats. Et encore : »Il fallait conserver ce siége sinon que nous aurait-on dit si nous avions perdu sur les terres de Nicolas Sarkozy » par l’inénarrable Schosteck.
Schosteck est bien avec Sarkozy. Nous, on n’en avait jamais douté, mais…..C’est bon de le savoir au moment où le Président de la République chute de 13% par rapport au mois dernier dans les sondages en termes de bonnes opinions, les mauvaises étant maintenant à 55%…

Laisser un commentaire