Elections législatives et municipales à Châtillon : c’est parti!

Devant 150 militants et sympathisants réunis mardi 8 Janvier salle Gabriel Péri à Châtillon, la gauche châtillonnaise à donné le coup de départ des campagnes pour les législatives et les municipales. A Châtillon, le PS (qui progresse à chaque scrutin) et la gauche n’ont jamais été à un aussi bon niveau depuis 25 ans, ce qui est de trés bon augure pour les scrutins à venir. En commençant son intervention, Martine Gouriet, a souligné l’importance de cette élection législative partielle : « En battant le candidat de la droite sortante, les Châtillonnais donneront un signe qui ira bien au-delà de la seule ville de Châtillon. Dans le contexte actuel, une défaite de la droite aura une résonnance nationale. ce sera le signal pour les Français que les choses commencent à se retourner ainsi que l’annoncent les différents sondages publiés ces derniers jours au sujet de la politique néfaste de Sarkozy. Il faut donc que tout notre électorat se mobilise et aille voter pour qu’enfin, dans un département où l’affairisme est roi et la démocratie une pratique oubliée, nous ayons à nouveau un député socialiste. Le camp qui saura mobiliser son électorat gagnera ».

Un maire sans vision et à bout de souffle.

Quant aux municipales des 9 et 16 mars, la tête de liste socialiste a analysé : » C’est une échéance que nous avons longuement préparée, avec l’équipe qui m’entoure, par de multiples réunions publiques en 2006 et 2007, en ayant à l’esprit un unique objectif: être au service des Châtillonnais, quel que soit leur âge, leur sexe, leur condition sociale, leur origine ou leur quartier en respectant la démocratie et la plurarité dans toutes ses formes. Nous l’avons également préparée en effectunt notre diagnostic de Châtillon : un maire aux commandes depuis 25 ans, sans vision, usé jusqu’à la corde, qui n’a plus que le clientélisme et faire passer la gauche pour croque mitaine, notamment auprés des personnes  âgées, pour exister, qui est sous le coup d’une plainte au pénal pour soupçon de délit de favoritisme dans l’affaire de Châtillon Habitat. Une ville qui manque de dynamisme et qui a été livrée au promoteurs sans les diriger. Ce qui nous conduit maintenant à un urbanime complétement désastreux où manquent cruellement les équipements sociaux qui eux, restent à construire……. »

Pour stopper cette dangereuse dérive, Martine Gouriet a proposé 5 Projets pour Châtillon : une ville dynamique, une ville moderne, une ville solidaire et conviviale, une ville participative et une ville gérée rigoureusement.

Pour un air nouveau.

En présentant sa liste, Martine Gouriet a déclaré : » Pour ma part, j’ai réuni autour de moi des hommes et des femmes de qualité. Ils sont divers et c’est ce qui fait leur force. Ils viennent du Parti Socialiste, de différents partis politiques comme le Parti Communiste, de l’ association bien connue, Châtillon pour Tous, et aussi de la vie civile châtillonnaise. Ils partagent avec moi la conception d’une ville moderne, participative, solidaire, dynamique, humaniste. Ils partagent avec moi la conception d’un travail d’équipe. »

Dommage que les Verts aient décidé de faire liste séparée. Les ponts ne seront pas pour autant coupés, des retrouvailles pourraient être possible pour le deuxiéme tour.

En conclusion de son intervention, Martine Gourit a souligné : »Les srutins nous le savons déjà seront trés serrés. Nous savons aussi que nous pouvons les gagner, en arrachant les voix une par une. Par la discussion, par le débat, par la distribution de nos proposition. En convaicant nos amis…….Pas une voix ne doit manquer à Philippe Kaltenbach le 27 Janvier et le 3 Février. Pas une voix ne doit manquer à notre liste de gauche aux municipales. Je compte sur chacun d’entre vous. Ensemble : en avant pour les victoires. »

En avant pour LES victoires!

Sur le terrain le Parti Socialistes et ses partenaires ( PCF, Châtillon pour Tous, les forces de progrés engagées dans la campagne autour de Châtillon Avenir) alterneront meetings ( comme celui du 17 Janvier avec François Hollande à Fontenay-aux-Roses et celui du 23 Janvier avec Bertrand Delanoë à Clamart), distributions de tracts de propositions tous les dimanches sur le marché, rencontre de quartier le samedi aprés- midi, et porte à porte tous les soirs. Ecouter les Châtillonnais, dialoguer avec eux, réaliser ensemble notre ville de demain, ce ne sont pas des mots mais bien une pratique développée au quotidien par des militants et soutiens de Châtillon Avenir. Pour qu’un air nouveau souffle enfin à Châtillon.

Laisser un commentaire