Archive pour août 2006

Au conseil municipal de Châtillon du 20 décembre

jeudi 24 août 2006

Résumé de quelques points qui ont été vivement discutés lors du conseil municipal de Châtillon du 20 décembre.

Le coeur de ville.

Monsieur le maire a commencé le conseil municipal en indiquant qu’il avait reçu »une rafale » de recours contre les permis qu’il a signés les 4 et 5 octobre en faveur de Bouygues pour plusieurs immeubles au centre ville. Il a violemment pris en partie Martine Gouriet Conseillére générale et municipale de Châtillon et Roger Ledu président de l’association cadre de vie-Aérospatiale. Martine Gouriet a déposé deux de ces recours et elle s’en est expliqué devant le conseil municipal comme bien entendu elle continuera à le faire devant les châtillonnais. Pourquoi ces recours?

Les deux permis en question ont été déposés de maniéres précipités le 4 et 5 octobre, soit juste avant la délibération du conseil municipal abrogeant le PLU. Cela a permis au promoteur de déposer son permis, selon les régles du PLU et non les régles du POS, ce qui aurait été le cas si le permis avait été signé le 6 octobre. Cette précipitation a permis que le proteur gagne, selon nos calculs, environ 8 millions d’euros car les régles du PLU sur ce quartier sont moins contraignantes en terme de densité et de construction que les régles du POS. De plus, les permis ont été déposés alors que le promoteur n’était même pas propriétaire des terrains : le déclassement de la placette du 8 mai 1945 a été voté au conseil général seulement le 10 novembre……………………….

Les comptes de l’office HLM de la ville.

Martine Gouriet a présenté en conseil municipal les conclusions de notre visite du 11 décembre à l’office en signalant les graves irrégularités que nous avions constatées.

Les  documents qui présentaient les comptes de l’exercice 2005 au conseil municipal comportaient des erreurs manifestes.Nous avons donc voté contre.

Déclassement des routes départementales.

Il s’agit d’un dossier trés important que nous avons voté. En effet, les rues  de la République, de la Mairie, de Bagneux,  du Fort, de Fontenay, Gabriel Péri, et avenue de la Division Leclerc vont passer communales et le département verse à la commune 2,7 millions d’euros pour les travaux de remise en état.

La rue Perrotin et la rue des Pierrelais quant à elles, deviennent des rues départementales.